Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 EXAMINEZ-VOUS LA BIBLE MARDI 22 MAI 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: EXAMINEZ-VOUS LA BIBLE MARDI 22 MAI 2007   Mer 23 Mai 2007 - 22:40

MARDI 22 MAI 2007

Examinez-vous la Bible

1 Thessaloniciens 5 : 19-22

19 N’éteignez pas l’Esprit.
20 Ne méprisez pas les prophéties.
21 Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon;
22 abstenez-vous de toute espèce de mal.


19 Eteindre l’Esprit signifie étouffer son œuvre parmi nous, le limiter et l’empêcher d’agir. Le péché éteint l’Esprit. Les traditions l’éteignent. Les règles et réglementations humaines lors du culte d’adoration l’éteignent. Le manque d’unité l’éteint. Quelqu’un a dit : « Les regards glacés, les paroles méprisantes, le silence et l’indifférence contribuent beaucoup à l’éteindre. Il en va de même pour les critiques faites dans la dureté. » Ryrie dit que l’Esprit est éteint chaque fois que son ministère est entravé par un individu ou par l’Eglise.
20 Ne méprisez pas les prophéties. Les enseignements inspirés. Les prophètes étaient des hommes particulièrement inspirés au temps de l’Eglise primitive. Cela était nécessaire, puisque le Nouveau Testament n’était pas encore écrit, et ne pouvait donc servir de guide. Ces prédicateurs inspirés ne devaient pas être méprisés.
21 Nous devons examiner ce que nous entendons et retenir ce qui est bon, authentique et vrai. Le critère qui nous permet d’évaluer toute prédication et tout enseignement est la Parole de Dieu. Il y aura parfois des abus là où le Saint-Esprit a la liberté de s’exprimer par différents frères. Mais pour y remédier il ne faut pas éteindre l’Esprit.
22 Abstenez-vous de toute espèce de mal. Evitez le mal, sous quelque forme qu’il se présente.


2 Timothée 3 : 14

14 Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ;

14 A maintes reprises, il est rappelé à Timothée de demeurer ferme dans les enseignements de la Parole de Dieu. Ce sera là sa plus grande ressource au jour où les fausses doctrines abonderont de toute part. S’il connaissait l’Ecriture et y obéissait, il ne serait pas séduit par ces erreurs subtiles.
Non seulement Timothée avait-il appris les grandes vérités de la foi, mais il les avait aussi reconnues certaines. Sans doute lui dirait-on que de tels enseignements étaient vieux jeu, pas assez intellectuels et manquant de culture. Il ne devait pourtant pas abandonner la vérité pour des théories ou des spéculations humaines.
L’apôtre lui rappelle ensuite de qui il avait appris ces vérités. Les opinions diffèrent sur la portée du mot qui :se réfère-t-il à Paul lui-même, à la mère et la grand-mère de Timothée, ou encore aux apôtres en général ? Quoi qu’il en soit, il s’agissait de se rappeler que les Ecritures Saintes lui avaient été apprises par ceux dont la vie témoignait de la réalité de leur foi. Ces gens craignaient Dieu et ne vivaient qu’en vue de la gloire de Dieu.


1 Jean 4 : 1-3

1 Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
2 Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu ;
3 et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.


1 Ayant mentionné le Saint-Esprit, Jean se rappelle qu’il existe d’autres esprits aujourd’hui dans le monde et que les enfants de Dieu ont besoin d’être mis en garde contre eux. Ainsi il avertit le croyant de ne pas croire à tout esprit. Le mot esprit ici se rapporte sans nul doute essentiellement à celui qui apporte un enseignement, mais pas exclusivement. Quiconque parle de la Bible, de Dieu et de Jésus ne s’avère pas forcément un véritable enfant de Dieu. Il nous faut éprouver les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Ce sont des personnes qui professent accepter le christianisme, mais qui enseignent un tout autre évangile.
2 Jean fournit le moyen de démasquer ces hommes. La question capitale à poser à un enseignant est la suivante : « Que pensez-vous de Christ ? » Tout esprit qui se déclare publiquement pour Jésus-Christ venu en chair, est de Dieu. Il ne s’agit certes pas simplement de confesser le fait historique de la venue de Jésus dans le monde comme un homme, mais plutôt de confesser sa foi en une personne vivante, Jésus-Christ venu en chair. C’est à la fois confesser Jésus comme le Christ incarné et soumettre sa vie à Jésus comme Seigneur. Par conséquent, si vous entendez quelqu’un présenter le Seigneur Jésus comme le vrai Christ de Dieu, vous saurez qu’il parle par l’Esprit de Dieu. Car l’Esprit de Dieu glorifie toujours Jésus-Christ ; Il appelle les hommes à le reconnaître comme Seigneur et à lui remettre leur vie.
3 Et tout esprit qui ne se déclare pas publiquement pour Jésus n’est pas de Dieu. Voici le moyen de détecter les faux docteurs : ils ne se déclarent pas publiquement pour le Jésus décrit dans le verset précédent ; c’est l’esprit de l’Antéchrist, qui a été annoncé et qui maintenant est déjà dans le monde. Nombreux sont ceux aujourd’hui qui sont prêts à tenir des propos agréables sur Jésus, mais qui refusent de le reconnaître comme Dieu incarné. Ils disent que Christ est « divin », mais non qu’Il est Dieu.


2 Timothée 3 : 1-5

1 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.
2 Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,
3 insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,
4 traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,
5 ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.


1 Dans les derniers jours. Pendant la dernière période du monde. Cette expression est souvent utilisée dans la dispensation de l’Evangile. Des temps difficiles. De douloureuses périodes de détresse.
2 Car les hommes seront etc. Quelques-uns des principaux traits caractéristiques des hommes de cette période sont énumérés. De tels hommes ont toujours existé, en tout temps, mais à l’époque citée par Paul ils seront en majorité.
3 Insensibles. Ou implacables. Ceux qui ne désirent pas la paix.
4 Emportés. Des fortes têtes. Aimant le plaisir. Remplis de l’amour des plaisirs plus que de l’amour de Dieu.
5 Ayant l’apparence de la piété. Ceci implique que ceux qui sont ici décrits affectent d’être religieux, adorateurs de Dieu, tout au moins dans leur apparence, dans une Eglise impie. Reniant ce qui en fait la force. Rejetant la puissance de l’Eglise, et n’y consacrant pas leurs vies. Éloigne-toi de ces hommes-là. Ces paroles nous indiquent que cette forme de religion impie avait déjà commencé à se mettre en place à cette époque.


Matthieu 5 : 39-46

39 Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre.
40 Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
41 Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.
42 Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.
43 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.
44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,
45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
46 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ?


39-41 Jésus dépasse la loi et révèle une justice supérieure qui abolit même les représailles. Il enseigne à ses disciples que là où la loi permettait autrefois la vengeance, la grâce rend possible aujourd’hui la non-résistance. Jésus recommande à ses disciples de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un les frappe sur une joue, ils doivent aussi lui tendre l’autre ; s’ils sont poursuivis en justice à cause de leur tunique, ils doivent aussi céder le manteau qui recouvrait la tunique et leur servait de couverture pour la nuit. Si un personnage officiel leur ordonne de porter ses bagages sur un mille, ils peuvent, de leur plein gré, les porter sur deux milles.
42 Donne à celui qui te demande. La Palestine comptait de nombreux aveugles, lépreux, et estropiés, qui dépendaient de la charité. Ne te détourne pas. Le Seigneur n’appelle pas à donner à chacun, ni à prêter à chacun, ce qui ne serait pas une bénédiction, mais d’avoir un esprit toujours prêt à faire ce qui est juste et droit.
43-48 Le dernier exemple de cette justice supérieure propre au royaume concerne la manière de considérer les ennemis, un sujet qui fait tout naturellement suite au paragraphe précédent. La loi demandait à l’Israélite d’aimer son prochain (#Le 19.18). Bien qu’il n’y ait aucun commandement explicite de haïr ses ennemis, cela faisait souvent partie de l’endoctrinement. Cette parole résume bien l’attitude de l’A.T. à l’égard de ceux qui persécutaient le peuple de Dieu (#Ps 139.21, 22). Elle témoignait d’une légitime hostilité envers les ennemis de Dieu.


Psaumes 119 : 130

130 La révélation de tes paroles éclaire, Elle donne de l’intelligence aux simples.

130 La révélation. Ou : "ouverture" Les Ecritures éclairent l’esprit sur tous les sujets qu’elles traitent. Elles communiquent une connaissance plus utile à tous les croyants que n’ont pu le faire tous les philosophes de toutes époques.

Jean 14 : 6

6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

6 Ce beau verset indique clairement que le Seigneur Jésus-Christ est lui-même le Chemin qui mène au ciel. Il ne montre pas seulement le chemin ; Il est le Chemin. Le salut se trouve en une personne : si nous acceptons cette personne pour nous-mêmes, le salut nous appartient. Le christianisme, c’est Christ. Le Seigneur Jésus ne constitue pas seulement un chemin parmi d’autres :Il est le seul Chemin. Nul ne vient au Père que par lui. Le chemin qui mène à Dieu ne passe ni par les Dix Commandements, ni par la règle d’or, ni par des rites, ni par l’appartenance à une Eglise-mais par Christ et Christ seul. Aujourd’hui beaucoup affirment que ce que nous croyons importe peu, dès l’instant où nous sommes sincères. En outre, d’après eux toutes les religions comportent des aspects positifs et toutes conduisent au ciel. Mais Jésus déclara : Nul ne vient au Père que par moi.
Ensuite le Seigneur est la Vérité. Il n’enseigne pas seulement la Vérité, Il est la Vérité. Il est l’incarnation de la Vérité. Ceux qui possèdent Christ possèdent la Vérité. Elle ne se trouve nulle part ailleurs.
Jésus-Christ est la Vie. Il est la source de la vie spirituelle et éternelle. Ceux qui le reçoivent possèdent la vie éternelle parce qu’Il est la Vie.


Psaumes 119 : 104-105

104 Par tes ordonnances je deviens intelligent, Aussi je hais toute voie de mensonge.
105 Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier
.

104 Par tes ordonnances.
Ton commandement est mon bien pour toujours, il me rend plus sage que mes ennemis.
Plus que les vieillards, j’ai du discernement car je prends au sérieux tes exigences.
Aussi je hais.
Toutes tes exigences, je les trouve parfaitement justes, je déteste toutes les pratiques mensongères.
Il prépare son mauvais coup pendant la nuit, il suit une route qui n’est pas la bonne, il ne rejette pas ce qui est mal.
Vous qui aimez le Seigneur, détestez le mal, il protège la vie de ses fidèles, il les délivre des méchants.
Je refuserai de m’intéresser à ce qui est malhonnête. Je déteste qu’on renie sa foi, je n’aurai donc rien de commun avec cela.
Etre soumis au Seigneur, c’est détester le mal. Pour ma part, je déteste l’orgueil et l’arrogance, les mauvaises actions et les paroles trompeuses.
5:15 Détestez ce qui est mal, aimez ce qui est bien. Au tribunal rétablissez le droit. Alors le Seigneur, le Dieu de l’univers, se montrera peut–être bienveillant pour les derniers descendants de Joseph.
L’amour doit être sincère. Détestez le mal, attachez–vous au bien.
Toute voie de mensonge.
Tiens–moi loin des pratiques mensongères, et dans ta bonté, fais–moi connaître ta loi.
J’ai choisi de te rester fidèle, je me suis soumis à tes décisions.
Il arrive qu’un homme estime sa conduite droite, alors que finalement elle le mène à la mort.
Entrez par la porte étroite ! Car large est la porte et facile le chemin qui mènent à la ruine ; nombreux sont ceux qui passent par là.
105-112 La Parole de Dieu nous conduit dans notre cheminement et le monde serait bien sombre sans elle. Les commandements divins sont comme une lampe alimentée par de l’huile de l’Esprit, toujours prête à guider nos pas dans le choix de nos chemins. Le respect des commandements divins, s’adresse dans ce texte, à la fois au pécheur au bénéfice de la miséricorde et au croyant qui jouit du statut de la grâce. Le psalmiste est souvent affligé, mais son désir de sainteté le pousse à prier avec ferveur, au bénéfice de la grâce. Nous ne pouvons rien offrir à Dieu sinon notre reconnaissance dans le bien fondé de Ses enseignements. Se reposer uniquement sur nos propres capacités nous conduit à mettre notre vie en danger ; l’auteur garde bien les promesses et les préceptes divins. Nombreux sont ceux qui sont pris dans les pièges des méchants ; les serviteurs de Dieu sont joyeux, en particulier ceux qui ne se sont pas détournés des préceptes de leur Maître. Les trésors célestes sont un héritage éternel ; tous les saints les acceptent tels qu’ils sont et ils se contentent de peu ici-bas. Nous ne devons chercher le réconfort que dans l’exercice de notre devoir, et celui-ci doit être accompli. Un homme droit, sous le regard de Dieu, met tout son cœur à son ouvrage, afin que celui-ci soit bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
EXAMINEZ-VOUS LA BIBLE MARDI 22 MAI 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SONDAGE !!! Lisez-vous la Bible ? L'avez-vous lue au complet ? Etc. SONDAGE !!!
» Lisez-vous La Bible par vous-même ?
» Lisez-vous La Bible par vous-même ?
» Lisez-vous La Bible par vous-même ?
» La Bible comme vous ne l'avez jamais lue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: