Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LA SIGNIFICATION DU JUGEMENT AUJOURD'HUI 07/11/2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: LA SIGNIFICATION DU JUGEMENT AUJOURD'HUI 07/11/2007   Mer 7 Nov 2007 - 12:15

Le 06/11/07

La signification du jugement aujourd’hui.

Psaume 73 : 1-28 Prospérité éphémère des méchants.

1 Psaume d’Asaph. Oui, Dieu est bon pour Israël, Pour ceux qui ont le coeur pur.
2 Toutefois, mon pied allait fléchir, Mes pas étaient sur le point de glisser ;
3 Car je portais envie aux insensés, En voyant le bonheur des méchants.
4 Rien ne les tourmente jusqu’à leur mort, Et leur corps est chargé d’embonpoint ;
5 Ils n’ont aucune part aux souffrances humaines, Ils ne sont point frappés comme le reste des hommes.
6 Aussi l’orgueil leur sert de collier, La violence est le vêtement qui les enveloppe ;
7 L’iniquité sort de leurs entrailles, Les pensées de leur coeur se font jour.
8 Ils raillent, et parlent méchamment d’opprimer ; Ils profèrent des discours hautains,
9 Ils élèvent leur bouche jusqu’aux cieux, Et leur langue se promène sur la terre.
10 Voilà pourquoi son peuple se tourne de leur côté, Il avale l’eau abondamment,
11 Et il dit : Comment Dieu saurait-il, Comment le Très-Haut connaîtrait-il ?
12 Ainsi sont les méchants : Toujours heureux, ils accroissent leurs richesses.
13 C’est donc en vain que j’ai purifié mon coeur, Et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence :
14 Chaque jour je suis frappé, Tous les matins mon châtiment est là.
15 Si je disais : Je veux parler comme eux, Voici, je trahirais la race de tes enfants.
16 Quand j’ai réfléchi là-dessus pour m’éclairer, La difficulté fut grande à mes yeux,
17 Jusqu’à ce que j’eusse pénétré dans les sanctuaires de Dieu, Et que j’eusse pris garde au sort final des méchants.
18 Oui, tu les places sur des voies glissantes, Tu les fais tomber et les mets en ruines.
19 Eh quoi ! En un instant les voilà détruits ! Ils sont enlevés, anéantis par une fin soudaine !
20 Comme un songe au réveil, Seigneur, à ton réveil, tu repousses leur image.
21 Lorsque mon coeur s’aigrissait, Et que je me sentais percé dans les entrailles,
22 J’étais stupide et sans intelligence, J’étais à ton égard comme les bêtes.
23 Cependant je suis toujours avec toi, Tu m’as saisi la main droite ;
24 Tu me conduiras par ton conseil, Puis tu me recevras dans la gloire.
25 Quel autre ai-je au ciel que toi ! Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi.
26 Ma chair et mon coeur peuvent se consumer : Dieu sera toujours le rocher de mon coeur et mon partage.
27 Car voici, ceux qui s’éloignent de toi périssent ; Tu anéantis tous ceux qui te sont infidèles.
28 Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien : Je place mon refuge dans le Seigneur, l’Eternel, Afin de raconter toutes tes oeuvres.


La tentation du psalmiste. (1-14)

1-14 Le psalmiste était vraiment contrarié, face à la prospérité du méchant ; ce type d’attitude se rencontre fréquemment chez beaucoup d’élus. L’auteur nous révèle les grands principes qui lui permirent de se fortifier. C’est, en particulier, par l’intermédiaire de la bonté de Dieu. Cette bonté est inébranlable. La communion que nous avons avec notre Dieu nous fortifie, face aux tentations de Satan. Même les croyants fervents peuvent être fortement ébranlés dans leur foi et finir par succomber. Il y a des tempêtes qui peuvent mettre à rude épreuve l’ancre la plus solide. Le fou et le méchant peuvent parfois avoir les mêmes objectifs et s’unir de façon à atteindre une certaine prospérité. Ils vivent alors loin de toute crainte de Dieu, dans leur aisance mondaine. Les méchants passent parfois leur existence sans rencontrer de véritables problèmes ni subir d’épreuves ; certaines personnes ont du mal à comprendre ce que représente une mauvaise santé ou la souffrance. Souvent l’impie n’est pas effrayé par les péchés qu’il a commis ni par les conséquences misérables qui en découlent ; il meurt sans éprouver d’angoisse. Nous ne pouvons pas connaître exactement l’état d’âme d’un mourant, ce qu’il éprouve, face à la mort. L’auteur du psaume a constaté que beaucoup d’hommes pieux étaient tentés d’aller vers la facilité, vers le chemin qui mène à la perdition. Ils n’ont toutefois pas franchi ce pas, au vu de l’insolente attitude des impies et de l’amertume de la coupe d’affliction qui pouvait en résulter. L’auteur nous dévoile ses convictions les plus intimes sur la question ; il mentionne la lutte entre la vieille nature et la foi, en particulier la forte tentation de rejeter la religion. Mais apprenons que la vraie sanctification consiste à laver un homme pollué à la fois dans son âme et dans son corps. Le coeur est purifié par la foi, par le sang de Christ répandu à la croix ; et ceci, dès le début de l’oeuvre de l’Esprit, manifestée par les différentes résolutions de sainteté et de pureté que nous voulons entreprendre, nos mains sont, pour ainsi dire, purifiées. Tout cela n’est pas vain, le but est le service de Dieu et le respect de ses ordonnances.

Comment il l’a vaincue. (15-20)

15-20 Le psalmiste, ayant d’abord exposé à quel point il était désappointé, nous montre comment la foi et la grâce ont prévalu. Ayant constaté ce genre de pensée chez bien des croyants, il se garde bien d’émettre toute idée négative préconçue. Si nous chassons les mauvaises pensées de notre coeur, c’est un signe de repentance. Rien n’offense davantage les enfants de Dieu que de leur dire qu’il est vain de Le servir ; Il n’y a rien de plus négatif pour leur vie chrétienne. L’auteur demande à Dieu de bien clarifier cette pensée dans son esprit ; il est conscient de la fin misérable destinée aux impies ; même du haut de leur prospérité ils courent droit à la ruine. L’âme tentée doit se réfugier vers Dieu. Malgré ses afflictions, l’homme pieux est en paix, il est de ce fait, heureux ; les plaisirs du méchant mènent celui-ci à sa destruction, vers la misère. Sa prospérité est éphémère, incertaine, douteuse. Voyez à quel point il en est rendu ! Toutes ces choses sont vaines, vides de toute substance, elles corrompent l’imagination, elles ne sont que de simples ombres ; c’est comme un rêve qui nous réjouit quelques instants mais qui finalement perturbe notre sommeil.

Combien il en a tiré profit. (21-28)

21-28 Dieu ne permet pas que son peuple soit tenté au delà d’un certain point ; par Sa grâce toute suffisante, il nous protège de tout mal et désire que nous soyons vainqueurs. Cette tentation, l’oeuvre de l’envie et du mécontentement, est vraiment difficile à supporter. En y songeant, le psalmiste avoue son ignorance et sa folie, face à un tel sentiment, il en est contrarié. Si les hommes droits, à quelque moment que ce soit, par le biais de la surprise et la force de la tentation, pensent, s’expriment ou agissent mal, ils vont ressentir de la peine et éprouver de la honte. Nous devons assurer notre sécurité ainsi que notre victoire, face à la tentation, non pas pour flatter notre propre sagesse mais pour souligner la présence pleine de grâce de Dieu en nous et l’intercession de Christ pour nous. Tous ceux qui se confient en Dieu seront guidés au mieux, à la fois par Sa parole et par Son Esprit ; ils seront également accueillis dans l’au-delà, et ce face à Sa gloire ; notre espérance et tout ce qui en découle nous fera échapper aux ténèbres. Le psalmiste tend ici à se rapprocher le plus possible de Dieu. Les cieux eux-mêmes ne peuvent nous procurer aucune joie sans la présence et l’amour divins. Le monde et toute sa gloire va finir par disparaître. Le corps sera détruit par la maladie, l’âge et la mort. Quand la forme physique s’effondre, le dynamisme, le courage et le bien-être chutent. Mais Jésus-Christ, notre Seigneur, apporte la plénitude en toutes choses au pauvre pécheur en le faisant renoncer à tout ce qui ne vient pas d’en haut. A cause du péché, nous sommes loin de Dieu. Quand nous persévérons dans le péché, alors que nous professons Lui appartenir, notre condamnation n’en est que pire. Puissions-nous par la foi et la prière, nous tenir en toute plénitude auprès de Dieu, en Dieu. Ceux qui, d’un coeur pur font confiance à Dieu, auront toujours matière à le remercier de ses bénédictions. Béni sois-Tu, Seigneur, dans Ta grâce, de nous avoir réservé cet héritage céleste et de nous avoir préservé d’emprunter la voie de perdition.

Esaïe 30 : 15

15 Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel, le Saint d’Israël : C’est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C’est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l’avez pas voulu !

15 peut être souligné comme étant un appel particulier d’Esaïe : cf. le commentaire de 7.1-9. La tranquillité et le repos sont l’antithèse de l’activisme frénétique du verset 16 (cf. 28.16) ; la confiance donne une nuance d’amour à chacune de ces réponses.

Matthieu 4 : 1-11.

1 Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable.
2 Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.
3 Le tentateur, s’étant approché, lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.
4 Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
5 Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple,
6 et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet ; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.
7 Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.
8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire,
9 et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores.
10 Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
11 Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient.


La tentation de Christ. (1-11)

1-11 A propos de la tentation de Christ, observons que, directement après qu’il ait été déclaré être le Fils de Dieu et le Sauveur du monde, il a été tenté ; de grands privilèges, et des signes spéciaux de divine faveur ne protégeront personne contre la tentation. Mais si le Saint-Esprit est témoin que nous sommes adoptés comme enfants de Dieu, il répondra à toutes les suggestions de l’esprit mauvais. Christ a été dirigé dans le combat. Si nous présumons de notre propre force, et poussons le diable à nous tenter, nous provoquons Dieu à nous livrer à nous-mêmes. D’autres sont tentés quand ils sont attirés par leur propre convoitise, #Jas 1:14; mais notre Seigneur Jésus n’avait pas une nature corrompue, et il a donc été tenté seulement par le diable. Dans la tentation de Christ il apparaît que notre ennemi est subtil, rancunier, et très audacieux ; mais il peut lui être résisté. C’est un réconfort pour nous que Christ ait souffert, ayant été tenté ; car ainsi nous découvrons que nos tentations, si nous ne leur cédons pas, ne sont pas des péchés, elles sont seulement des afflictions. Satan a essayé, dans toutes ses tentations, d’amener Christ à pécher contre Dieu.
1. Il l’a tenté de désespérer de la bonté de son Père, et de se méfier du soin de son Père envers lui. C’est une des ruses de Satan que de prendre avantage de notre condition extérieure ; et ceux qui sont amenés à une certaine misère ont besoin de redoubler leur garde. Christ a répondu à toutes les tentations de Satan avec "Il est écrit» ; pour donner un exemple, il en a appelé à ce qui est écrit dans l’Ecriture. C’est cette méthode que nous devons utiliser lorsqu’à un certain moment nous sommes tentés de pécher. Apprenons à ne pas prendre de fausses solutions pour satisfaire nos besoins, même si ces besoins deviennent pressants : d’une manière ou d’une autre le Seigneur pourvoira.
2. Satan a tenté Christ de présumer du pouvoir de son Père et de sa protection, du point de vue de sa sécurité. Rien n’est si extrêmement dangereux que le désespoir et la présomption, spécialement dans les affaires de nos âmes. Satan n’a aucune objection aux saints lieux comme scène de ses assauts. En tout lieu, n’abandonnons jamais notre veille. La ville sainte est le lieu où il peut avec le plus grand avantage tenter des hommes à la fierté et à la présomption. Tous les hauts lieux sont recouverts de chemins glissants ; l’avancement dans le monde fait d’un homme une cible sur laquelle Satan envoie ses flèches ardentes. Est-ce que Satan est si bien versé dans l’Ecriture pour être capable de la citer si promptement ? Oui, il l’est. Il est possible pour un homme d’avoir sa tête remplie de notions de l’Ecriture, et sa bouche pleine des expressions de l’Ecriture, alors que son coeur est rempli d’une inimitié amère envers Dieu et envers toute bonté. Satan déforme la parole. Si nous sortons de notre chemin, hors du chemin de notre devoir, nous perdons la promesse, et nous mettons nous-mêmes hors de la protection de Dieu. Ce passage, #De 8:3, cité contre le tentateur, lui fait lâcher prise. Cette promesse est ferme et se tient bien. Mais devons-nous continuer dans le péché pour que la grâce puisse abonder ? Non.
3. Satan a tenté Christ à l’idolâtrie par l’offre des royaumes du monde, et leur gloire. La gloire du monde est la tentation la plus agréable pour celui qui ne réfléchit pas ou qui n’est pas averti ; c’est par cela que les hommes sont le plus facilement asservis. Christ a été tenté d’adorer Satan. Il a repoussé la proposition avec horreur. "Retire-toi, Satan !" Certaines tentations sont ouvertement mauvaises ; et ont ne doit pas simplement s’y opposer, mais on doit immédiatement les rejeter. Il est bon d’être rapide et ferme à résister à la tentation. Si nous résistons au diable, il fuira loin de nous. Mais l’âme qui délibère est déjà presque vaincue. Nous ne trouvons que peu de gens qui peuvent repousser résolument de tels appâts que ceux qu’offre Satan ; et cependant quel est le profit pour un homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme ? Christ fut secouru après la tentation pour qu’il soit encouragé à continuer dans son entreprise, et pour que nous soyons encouragés à avoir confiance en lui. Puisqu’il a connu par expérience ce qu’était la souffrance, et d’être tenté, et qu’il a su ce qu’était d’être secouru après avoir été tenté, nous pouvons espérer que non seulement il aura de la compassion pour ceux qui sont tentés, mais qu’il viendra à eux au moment opportun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LA SIGNIFICATION DU JUGEMENT AUJOURD'HUI 07/11/2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JUGEMENT DE SALOMON (Saint Augustin)
» SIGNIFICATION A PLUSIEURS DESTINATAIRES (actes éxécutoire)
» Le sens du "Jugement Dernier"
» [astrologie]la signification des planètes et astéroïdes
» La signification de l'Ascension !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: