Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'EGLISE MARDI 04 DECEMBRE 2007 ( SUITE )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: L'EGLISE MARDI 04 DECEMBRE 2007 ( SUITE )   Jeu 6 Déc 2007 - 20:12

Hébreux 10 : 25

25 N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques–uns ; mais exhortons–nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.

25 Alors nous devrions nous rassembler et ne pas abandonner notre Assemblée, comme quelques-uns le font. Ces paroles constituent une exhortation de caractère général destiné à tout chrétien afin qu’il participe avec fidélité à son Eglise locale. Sans conteste nous trouvons force, réconfort, nourriture spirituelle et joie, lorsque nous adorons et servons Dieu ensemble.
Ce passage peut aussi être considéré comme un encouragement adressé particulièrement au chrétien qui passe par la persécution et qui est tenté de se réfugier dans la clandestinité afin d’éviter de se faire mépriser ou même arrêter.
Mais avant tout, ce verset constitue un avertissement contre l’apostasie. Abandonner son Assemblée signifie ici tourner le dos au christianisme et retourner au judaïsme. Certains agissaient ainsi quand cette épître fut rédigée. Le besoin d’exhortation se faisait sentir, surtout en raison du retour imminent de Christ. Quand Il reviendra les croyants persécutés, méprisés et mis au ban de la société, apparaîtront alors comme étant du côté des vainqueurs. En attendant, il est indispensable de tenir ferme.


Colossiens 1 : 18

18 Il est la tête du corps de l’Eglise ; il est le commencement, le premier–né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.


1 Corinthiens 12 : 27

27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

27 Paul rappelle aux Corinthiens qu’ils sont le corps de Christ. Ils ne forment évidemment pas le corps de Christ dans sa totalité, ni un corps de Christ, puisqu’il n’y a qu’un seul corps. A l’évidence, cela veut dire qu’ils constituent collectivement un microcosme ou une miniature du corps de Christ. Chacun est un membre de cette grande société coopérative. A ce titre, il doit remplir sa fonction sans orgueil, sans indépendance, sans jalousie ni sentiment d’infériorité.

1 Corinthiens 11 : 23-26

23 Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné ; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain,
24 et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit : Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.
25 De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.
26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.


23 Car j’ai reçu du Seigneur. Tandis qu’il était à Corinthe, il leur avait enseigné le caractère solennel de l’institution de la Sainte Cène, exposé qu’il avait reçu directement du Seigneur, par inspiration. Un tel événement n’avait strictement rien à voir avec les luttes, la bacchanale, le désordre. Le récit de la Sainte Cène est ici répété pour bien le démontrer.
24 Le Seigneur Jésus prit d’abord du pain et rendit grâces. Puisque le pain symbolisait son corps, Il remerciait en fait Dieu de lui avoir donné un corps humain dans lequel Il s’était incarné afin de mourir pour les péchés du monde.
En disant : Ceci est mon corps, affirmait-Il que d’une certaine manière ce pain était réellement devenu son corps ? Le dogme catholique romain de la transsubstantiation insiste sur le fait que le pain et le vin sont littéralement changés en corps et en sang de Christ. La doctrine luthérienne de la consubstantiation enseigne que le corps et le sang de Christ sont dans le pain et le vin présents sur la table, avec eux et sous leur forme.
On peut objecter à ces points de vue qu’au moment où Jésus prononçait les paroles qui instituaient ce mémorial, son corps n’avait pas encore été offert ni son sang versé. Ceci est mon corps est une façon de dire : « Ceci est le symbole de mon corps » ou « l’image de mon corps, qui sera brisé pour vous ». Manger de ce pain, c’est se souvenir de la mort expiatoire de Christ pour nous. Les paroles « en mémoire de moi » reflètent une tendresse inexprimable du Seigneur.
25 Faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Il est rappelé que la Sainte Cène est un mémorial, ce n’est pas un "sacrifice de foule," mais un rappel du sacrifice de Christ.
26 Vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. Ce repas est là pour montrer deux points importants : la mort du Seigneur, et sa seconde venue ; l’une est passée, l’autre est future. Ceci doit être observé "jusqu’à ce qu’il vienne".


1 Thessaloniciens 1 : 2-10

2 Nous rendons continuellement grâces à Dieu pour vous tous, faisant mention de vous dans nos prières,
3 nous rappelant sans cesse l’oeuvre de votre foi, le travail de votre charité, et la fermeté de votre espérance en notre Seigneur Jésus–Christ, devant Dieu notre Père.
4 Nous savons, frères bien–aimés de Dieu, que vous avez été élus,
5 notre Evangile ne vous ayant pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine persuasion ; car vous n’ignorez pas que nous nous sommes montrés ainsi parmi vous, à cause de vous.
6 Et vous–mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations, avec la joie du Saint Esprit,
7 en sorte que vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de la Macédoine et de l’Achaïe.
8 Non seulement, en effet, la parole du Seigneur a retenti de chez vous dans la Macédoine et dans l’Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est fait connaître en tout lieu, de telle manière que nous n’avons pas besoin d’en parler.
9 Car on raconte, à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai,
10 et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir.


1-10 Le chp. Des #Ac 17 nous raconte la courte visite de Paul et Silas (ou Silvain ; vrst. 1 {#1Th 1:1}) à Thessalonique. Ils y avaient annoncé et vécu l’évangile (vrst. 5 {#1Th 1:5}). Et les Thessaloniciens l’ayant reçu (vrst. 6 {#1Th 1:6}) le vivaient à leur tour. Leur oeuvre était une preuve de leur foi {comp. #Jas 2:18}; leur travail confirmait leur amour; leur patience proclamait quelle grande espérance pouvait seule les soutenir (vrst. 3 {#1Th 1:3}). Si bien que tout le monde savait qu’il y avait des chrétiens à Thessalonique (vrst. 7 {#1Th 1:7}). Chacun dans mon quartier ou mon lieu de travail sait-il que je suis chrétien ? Une conversion est le signe public de la nouvelle naissance, le changement de direction visible qui correspond à la vie divine reçue dans l’âme. En faisant demi-tour, on n’a plus devant soi les mêmes objets {#Ga 4:8,9}. Les Thessaloniciens tournaient désormais le dos aux idoles inertes et mensongères, pour contempler et servir un Dieu vivant, un Dieu vrai.
Les idoles de bois ou de pierre du monde païen ont fait place à celles plus raffinées du monde «christianisé». Mais il est toujours vrai qu’on ne peut servir deux maîtres {#Lu 16:13}. Qui servons-nous : Dieu ou nos convoitises ? Et qu’attendons-nous ? Le Fils de Dieu ou la colère qui vient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'EGLISE MARDI 04 DECEMBRE 2007 ( SUITE )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 16 décembre 2007
» Semaine du 17 au 23 décembre 2007
» Vu du ciel - Emission de Yann Arthus-Bertrand
» DECEMBRE 2007
» DNA:Article Paru en Juillet 2007-Suite à Création ARAIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: