Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 25 MARS 2008 LES AUTRES BREBIS DE CHRIST.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 25 MARS 2008 LES AUTRES BREBIS DE CHRIST.   Mer 26 Mar 2008 - 17:19

Mardi 25 Mars 2008

Les autres brebis de Christ.

Jean 10 : 1-16

1 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand.
2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.
3 Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors.
4 Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.
5 Elles ne suivront point un étranger; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.
6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.
7 Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.
8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés.
9 Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.
10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.
11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.
12 Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse.
13 Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis.
14 10-13 Je suis le bon berger. 10-14 Je connais mes brebis, et elles me connaissent,
15 comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.
16 J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.


* La parabole du bon berger. (1-5)
1-5 Il y a ici une parabole, ou une similitude, tirée des coutumes orientales dans la conduite des brebis. Les hommes, comme créatures dépendant de leur Créateur, sont appelés les brebis de son pâturage. L’église de Dieu dans le monde est comme une bergerie, exposée aux trompeurs et aux persécuteurs. Le grand Berger des brebis connaît tous ceux qui lui appartiennent, il les garde par sa providence, les guide par son Esprit et sa parole, et marche devant eux, comme les bergers orientaux marchent devant leur brebis, pour qu’elles suivent l’empreinte de ses pas. Les ministres de Dieu doivent servir leurs brebis dans leurs inquiétudes spirituelles. L’Esprit de Christ mettra devant eux une porte ouverte. Les brebis de Christ observeront leur Berger, seront prudentes et s’écarteront des étrangers qui voudraient les éloigner de la foi en lui et les entraîner vers des fantaisies à son sujet.

Christ la Porte. (6-9)
6-9 Beaucoup de ceux qui entendent la parole de Christ, ne la comprennent pas, parce qu’ils ne le veulent pas. Mais nous trouverons qu’une parole de l’Ecriture en explique une autre, et que l’Esprit béni nous fait connaître Jésus. Christ est la Porte. Et quelle plus grande sécurité pourrait avoir l’église de Dieu que le Seigneur placé entre elle et tous ses ennemis? Il est une porte ouverte pour le passage et la communication. Il y a là de claires directives sur la manière de venir dans le troupeau; nous devons entrer par Jésus-Christ comme étant la Porte. Par la foi en lui comme le grand Médiateur entre Dieu et l’homme. Et aussi, nous avons des promesses précieuses pour ceux qui observent cette directive. Christ a le même soin pour son église et chaque croyant, que ce qu’un bon berger a pour son troupeau; et il désire que l’église et chaque croyant s’attendent à lui, et demeurent dans son pâturage.

Christ le bon Berger. (10-18)
10-18 Christ est un bon Berger; beaucoup, sans être des voleurs, étaient cependant insouciants dans leur devoir, et par leur négligence le troupeau a été énormément blessé. Les mauvais principes sont la racine des mauvaises pratiques. Le Seigneur Jésus connaît ceux qu’il a choisis, et il est sûr d’eux; ils savent aussi en qui ils ont cru, et ils sont sûrs de lui. Voyez ici la grâce de Christ: puisque personne ne pouvait lui demander sa vie, il l’a donnée de lui-même pour notre rédemption. Il s’est offert lui-même pour être le Sauveur: Voici, je viens. Et la nécessité de notre cas l’exigeait: il s’est offert lui-même pour le Sacrifice. Il était à la fois le sacrificateur et l’offrande, et en déposant sa vie il est monté lui-même comme une offrande. De là il est clair qu’il est mort en lieu et place des hommes; pour obtenir leur libération du châtiment du péché, pour obtenir le pardon de leur péché; et pour que sa mort puisse obtenir ce pardon. Notre Seigneur n’a pas donné sa vie pour sa doctrine, mais pour ses brebis.

Marc 6 : 2-3.

2 Quand le sabbat fut venu, il se mit à enseigner dans la synagogue. Beaucoup de gens qui l’entendirent étaient étonnés et disaient: D’où lui viennent ces choses? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et comment de tels miracles se font-ils par ses mains?
3 N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? et ses sœurs ne sont-elles pas ici parmi nous? Et il était pour eux une occasion de chute.


1-3 Jésus retourna à Nazareth avec ses disciples. C’était sa patrie, la ville où Il avait travaillé en tant que charpentier. Le jour du sabbat, Il se mit à enseigner dans la synagogue. Les gens, étonnés, ne pouvaient nier la sagesse de ses paroles ni la puissance de ses miracles, mais ils n’étaient pas disposés à le reconnaître comme Fils de Dieu. Ils ne voyaient en lui que le charpentier, le fils de Marie, dont les frères et les sœurs étaient encore au milieu d’eux. S’Il était revenu à Nazareth en héros puissant et couvert de gloire, ils l’auraient plus facilement accueilli à bras ouverts. Mais réapparu en homme humble et miséricordieux, Il était une occasion de chute pour les habitants.

Psaumes 119 : 105

105 Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier.

105-112 La Parole de Dieu nous conduit dans notre cheminement et le monde serait bien sombre sans elle. Les commandements divins sont comme une lampe alimentée par de l’huile de l’Esprit, toujours prête à guider nos pas dans le choix de nos chemins. Le respect des commandements divins, s’adresse dans ce texte, à la fois au pécheur au bénéfice de la miséricorde et au croyant qui jouit du statut de la grâce. Le psalmiste est souvent affligé, mais son désir de sainteté le pousse à prier avec ferveur, au bénéfice de la grâce. Nous ne pouvons rien offrir à Dieu sinon notre reconnaissance dans le bien fondé de Ses enseignements. Se reposer uniquement sur nos propres capacités nous conduit à mettre notre vie en danger; l’auteur garde bien les promesses et les préceptes divins. Nombreux sont ceux qui sont pris dans les pièges des méchants; les serviteurs de Dieu sont joyeux, en particulier ceux qui ne se sont pas détournés des préceptes de leur Maître. Les trésors célestes sont un héritage éternel; tous les saints les acceptent tels qu’ils sont et ils se contentent de peu ici-bas. Nous ne devons chercher le réconfort que dans l’exercice de notre devoir, et celui-ci doit être accompli. Un homme droit, sous le regard de Dieu, met tout son coeur à son ouvrage, afin que celui-ci soit bien fait.

Marc 9 : 38-40.

38 Jean lui dit: Maître, nous avons vu un homme qui chasse des démons en ton nom; et nous l’en avons empêché, parce qu’il ne nous suit pas.
39 Ne l’en empêchez pas, répondit Jésus, car il n’est personne qui, faisant un miracle en mon nom, puisse aussitôt après parler mal de moi.
40 Qui n’est pas contre nous est pour nous.


38 C’est Jean, le disciple bien-aimé, qui signala à Jésus qu’ils avaient rencontré un homme chassant des démons en son nom. Les disciples l’avaient empêché de continuer, parce qu’il ne faisait pas partie de leur cercle. L’homme en question ne propageait pas de fausses doctrines et ne vivait pas dans le péché. Son seul tort était de ne pas s’être joint au groupe des disciples.
39 Jésus répondit: « Ne l’en empêchez pas ; s’il a assez de foi en moi pour se servir de mon nom afin de chasser les démons, il est de mon côté et travaille contre Satan. Il ne saurait rapidement faire volte-face et parler mal de moi ou devenir mon ennemi. »
Le v. 40 semble contredire Mt 12.30 où Jésus déclare: « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse ». Les deux affirmations ne s’opposent pas. Dans Matthieu, la question était de savoir si Christ était le Fils de Dieu ou un homme agissant par la puissance d’un démon. Devant ce choix fondamental, quiconque n’est pas pour lui, agit contre lui.
Dans Marc, la question concernait non la personne ou l’oeuvre de Christ, mais la façon dont l’homme se met à son service. Dans ce domaine il faut faire preuve de tolérance et d’amour. Quiconque n’est pas contre le Seigneur dans ce service est forcément contre Satan, et donc pour Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 25 MARS 2008 LES AUTRES BREBIS DE CHRIST.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mardi Gras 2008
» J'ai d'autres brebis
» Reportages fictifs des médias sur les émeutes au Tibet le 14 mars 2008
» Rempotage semis de mars 2008
» PGMR 2002 en Mars 2008 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: