Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 10 JUIN 08 QUELLE EST LA VOLONTÉ DE DIEU POUR MA VIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 10 JUIN 08 QUELLE EST LA VOLONTÉ DE DIEU POUR MA VIE   Mer 11 Juin 2008 - 9:07

Mardi 10 Juin 2008

Quelle est la volonté de Dieu pour ma vie.

Jean 6 : 38-40.

38 car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.
39 Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour.
40 La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.


38 Au v. 37, le Seigneur Jésus déclara que tous les desseins de Dieu concernant le salut de ceux qui lui furent donnés finiraient par s’accomplir. Comme il s’agissait de la volonté du Père, le Seigneur y veillerait personnellement puisque sa mission consistait à accomplir la volonté de Dieu. Je suis descendu du ciel, déclara Christ. Il enseignait ainsi clairement qu’Il n’avait pas commencé sa vie dans la crèche à Bethléhem, mais qu’Il existait de toute éternité avec Dieu le Père au ciel. Venu dans le monde comme le Fils obéissant de Dieu, Il prit volontairement la place d’un serviteur afin d’exécuter la volonté de son Père. Ceci ne signifie pas qu’Il ne possédait aucune volonté personnelle, mais que sa propre volonté demeurait en parfaite harmonie avec celle de son Père.
39 La volonté du Père est que tous ceux qui furent donnés à Christ soient sauvés et gardés jusqu’à la résurrection des justes, quand ils seront ressuscités et emmenés au ciel. Le mot aucun se rapporte aux croyants. Ici Jésus ne pensait pas aux croyants pris individuellement, mais à l’ensemble des chrétiens qui seraient sauvés au fil des siècles. Le Seigneur Jésus était responsable de veiller à ce qu’aucun membre de son corps ne se perde et que le corps tout entier ressuscite au dernier jour.
Pour les Juifs, l’expression le dernier jour signifie la venue en gloire du Messie. Pour les chrétiens, elle se rapporte au jour où le Seigneur Jésus descendra du ciel, où les morts en Christ ressusciteront premièrement, où les croyants encore vivants seront changés en un instant, où ils seront enlevés à la rencontre du Seigneur dans les airs afin d’être pour toujours avec le Seigneur.
40 Le Seigneur poursuit en expliquant comment l’on peut entrer dans la famille des rachetés. La volonté de Dieu est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle. Voir le Fils ne signifie pas le voir avec ses yeux physiques mais avec les yeux de la foi. On doit voir et reconnaître que Jésus-Christ est le Fils de Dieu et le Sauveur du monde, et croire en lui. Par un acte défini de foi, il faut recevoir le Seigneur Jésus comme son Sauveur personnel. Tous ceux qui agissent ainsi reçoivent la vie éternelle comme une possession présente et l’assurance qu’ils ressusciteront au dernier jour.


Jean 7 : 17

17 Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.

17 Si les Juifs voulaient réellement savoir si son message était vrai ou pas, il leur serait aisé de le découvrir. Si quelqu’un veut vraiment faire la volonté de Dieu, alors Dieu lui révélera si les enseignements de Christ sont d’origine divine ou si le Seigneur enseignait seulement ce qu’Il avait lui-même envie d’enseigner. Ce verset comporte une promesse merveilleuse pour quiconque recherche ardemment la vérité. Si une personne est sincère et désire réellement connaître la vérité, Dieu la lui révélera. « L’obéissance est la clé de la connaissance spirituelle. »

1 Pierre 2 : 15-17.

15 Car c’est la volonté de Dieu qu’en pratiquant le bien vous réduisiez au silence les hommes ignorants et insensés,
16 étant libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté, mais agissant comme des serviteurs de Dieu.
17 Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi.


15 La volonté de Dieu est que son peuple vive de façon honorable et irréprochable afin que les inconvertis ne trouvent aucun motif valable pour l’accuser. Par leur vie exemplaire, les chrétiens peuvent et doivent mettre en relief la fausseté des accusations portées contre le christianisme par des hommes insensés.
La foi chrétienne et les chrétiens eux-mêmes sont sans cesse attaqués par des hommes ignorants et insensés. Cela peut arriver dans l’amphithéâtre de la faculté, dans un laboratoire scientifique ou encore du haut de la chaire. Pierre affirme que l’une des meilleures réponses à ces assauts est une vie sainte.
16 La liberté des chrétiens consiste à vivre comme des serviteurs de Dieu et à faire ce qu’il désire ; cela ne consiste évidemment pas à faire tout ce qui plaît et à donner libre cours à des passions coupables sous prétexte que « c’est permis ».
17 Les quatre commandements très brefs qui suivent exposent les manifestations pratiques d’un tel esprit. Nous devons honorer tout le monde et voir dans ceux que nous côtoyons des hommes pour lesquels Christ est mort et en qui peut être rétablie l’image divine, alors que nous devons aimer tout spécialement nos frères chrétiens. Approchons-nous de Dieu avec adoration et du roi avec respect.


Jacques 4 : 17

17 Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché.



17 Ce verset pourrait commencer par le mot « donc ». Jacques définit le péché d’omission, et ce qu’il dit est universellement applicable. Les commerçants connaissent leur devoir, mais veulent l’ignorer. Cela est parfois vrai dans le domaine des « grandes affaires ». Notez le passage de ce qui est mauvais au verset 16, à ce qui est péché. Ici se trouve la réponse chrétienne à l’incroyant qui prétend « n’avoir jamais fait de mal à personne ». Ne pas recevoir la Parole et ne pas lui obéir, c’est aussi ne pas faire le bien que l’on peut faire.

Éphésiens 6 : 6.

6 non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais comme des serviteurs de Christ, qui font de bon coeur la volonté de Dieu.

6 Nous devrions toujours avoir du zèle, non seulement quand le patron nous regarde, mais conscients que notre Maître nous regarde toujours. Notre tendance naturelle est de nous relâcher quand l’employeur est absent, mais c’est une forme de fraude. Le niveau de la qualité du travail que fournit le chrétien ne devrait pas varier d’après la proximité ou non du contremaître. Un client demanda une fois à un vendeur chrétien de lui donner plus que de droit, l’assurant que son employeur ne regardait pas. Le vendeur répliqua: « Mon Maître regarde toujours ! » En tant que serviteurs de Christ, nous devrions faire de bon coeur la volonté de Dieu, ayant le désir sincère de lui plaire.

1 Thessaloniciens 4 : 1-8.

1 Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès.
2 Vous savez, en effet, quels préceptes nous vous avons donnés de la part du Seigneur Jésus.
3 Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité;
4 c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté,
5 sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu;
6 c’est que personne n’use envers son frère de fraude et de cupidité dans les affaires, parce que le Seigneur tire vengeance de toutes ces choses, comme nous vous l’avons déjà dit et attesté.
7 Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification.
8 Celui donc qui rejette ces préceptes ne rejette pas un homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit.


* Exhortations à la pureté et la sainteté. (1-Cool
1-8 Demeurer dans la foi de l’évangile n’est pas suffisant, nous devons abonder dans le travail de la foi. La règle selon chacun doit marcher et agir repose sur les commandements donnés par le Seigneur Jésus-Christ. La sanctification dans le renouvellement de leurs âmes sous les influences du Saint-Esprit, et de l’attention pour les devoirs attitrés étaient la volonté de Dieu en ce qui les concernait. En aspirant à ce renouvellement de l’âme à la sainteté, une retenue stricte doit être mise sur les appétits et les sens du corps, et sur les pensées et inclinations de la volonté, qui conduisent à mal les utiliser. Le Seigneur n’appelle personne dans sa famille à vivre une vie profane, mais il appelle ceux qui peuvent être enseignés et qui sont capables de marcher devant lui dans la sainteté. Certains ont des lueurs des préceptes de la sainteté, parce qu’ils les entendent par des hommes; mais ce sont les commandements de Dieu, et de les briser, c’est mépriser Dieu.

Romains 1 : 24-32.

24 C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs coeurs; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps;
25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!
26 C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes: car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature;
27 et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.
28 Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes,
29 étant remplis de toute espèce d’injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice; pleins d’envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité; 1-30 rapporteurs,
30 médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents,
31 1-30 dépourvus d’intelligence, 1-31 de loyauté, d’affection naturelle, de miséricorde.
32 Et, bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.


24 C’est pourquoi. Puisqu’ils ont choisi la folie, Dieu leur a donné les conséquences de leur folie, et de là a suivi une terrible dégradation morale, qui est maintenant décrite. Leur fausse religion n’était pas un frein à leurs convoitises. Ils étaient engagés dans les penchants les plus vils. Le langage ne peut exprimer la pollution du monde païen à l’époque où Paul écrivait cette lettre.
25 La raison de cet abandon par Dieu, est qu’ils abandonnèrent les premiers la vérité le concernant et s’adonnèrent au mensonge de l’idolâtrie. Toute idole constitue un mensonge, une fausse représentation de Dieu. Un idolâtre adore l’image d’une créature, et ainsi insulte et déshonore le Créateur, qui est éternellement digne d’honneur et de gloire.
26-28 Le jugement divin est une conséquence inévitable, fruit de la semence jetée en terre. Le monde païen s’était adonné à la luxure dans l’usage contre nature du corps et les perversions sexuelles, pour aboutir finalement, à une mentalité pervertie. Observez ici le jeu de mots. De même que les païens n’ont pas jugé bon (grec : edokimasan) de garder la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à leur mentalité pervertie (adokimon noun) ; c’est-à-dire qu’exactement comme ces idolâtres orduriers ont rejeté Dieu, il les abandonne à une conscience qu’il désapprouve.
29-31 La terrible liste des aspects de la turpitude humaine nous dévoile « ce qui arrive quand un homme détrône Dieu et se met lui-même au centre de sa propre vie ; il n’est plus capable de reconnaître ses obligations envers autrui, et exploite leurs biens et jusqu’à leur corps pour servir ses désirs »
32 indique que les péchés ici condamnés ne sont pas le résultat d’une faiblesse subite devant la tentation, mais plutôt des fautes traitées avec une indulgence délibérée, et même encouragées chez les autres, par ceux qui s’en montrent les complices ou les propagateurs. Le verdict de Paul frappe à la fois celui qui commet le péché et le spectateur qui approuve ou « pèche par procuration », en s’identifiant intérieurement à ce qu’il voit ou entend chez autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 10 JUIN 08 QUELLE EST LA VOLONTÉ DE DIEU POUR MA VIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la conformité à la volonté de Dieu
» Apprendre à être humbles de cœur et obéir à la sainte volonté de Dieu.
» Faire la volonté de Dieu ou Vivre dans la volonté de Dieu./Divine sagesse
» Prières pour accepter la volonté de Dieu
» Comment vivez vous la volonté de Dieu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: