Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 24 JUIN 2008 LE BUT DE LA COMMUNION FRATERNELLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 24 JUIN 2008 LE BUT DE LA COMMUNION FRATERNELLE   Mer 25 Juin 2008 - 17:22

Mardi 24 Juin 2008

Le but de la communion fraternelle.

Romains 14 : 17.

17 Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.

17 Car le royaume de Dieu. La domination de Christ; l’église visible; sa domination sur vos âmes. Elle ne dépend pas du manger et du boire. Il est au-dessus de ces questions de nourriture. Son essence n’est pas dans les choses extérieures, mais dans la justice. La justice. La justification; le pardon des péchés. La paix. La réconciliation avec Dieu, et la paix de l’âme qui en est le résultat. La joie par le Saint-Esprit. Le bonheur de ceux qui ne marchent pas selon la chair, mais selon l’Esprit. Chercher cela est bien plus noble que de manger et boire selon sa propre volonté.

1 Jean 4 : 11-21.

11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.
12 Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.
13 Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit.
14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.
15 Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.
16 Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.
18 La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.
19 Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier.
20 Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas?
21 Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.


11 Maintenant Jean souligne avec vigueur la leçon d’un tel amour: Si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Le mot si n’exprime pas le doute, mais signifie plutôt « puisque ». Puisque Dieu a manifesté ainsi son amour à ceux qui sont maintenant ses enfants, nous devrions aussi aimer ceux qui sont membres avec nous de sa famille bénie.
12 Personne n’a jamais vu Dieu. Il est invisible aux yeux des mortels, et cependant nos sens ressentent sa présence en nous. Si nous aimons notre prochain, il demeure en nous. Son amour est parfait en nous. Il est rendu parfait par notre amour pour notre prochain, et il est incomplet tant qu’il n’est pas exalté par notre amour fraternel. Cet amour en nous est la preuve que Dieu est en nous.
13 Nous connaissons etc. Nous savons que Dieu demeure en nous par l’Esprit qui nous est donné, et nous savons que nous avons l’Esprit par les fruits que nous portons. Le plus important de ces fruits est l’amour. Voir Ga 5:22
14 Maintenant Jean ajoute le témoignage de la troupe des apôtres: Nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. C’est une puissante déclaration de l’amour divin en action ! Le Père a envoyé le Fils décrit l’étendue infinie de l’oeuvre de Christ.
15 Mais tous ne sont pas sauvés. Pour l’être, il faut confesser que Jésus est le Fils de Dieu. Alors Dieu et le croyant demeurent réciproquement l’un en l’autre.
16 Nous avons connu . . . et nous y avons cru L’amour de Dieu est une question de connaissance et de foi. Cet amour nous lie à Dieu.
17 Tel il est, tels nous sommes aussi etc. Le fondement de notre hardiesse est que nous sommes comme Christ, purifiés comme lui, rendus sans péchés et semblables à lui, remplis d’amour, et allant au jugement selon sa ressemblance. Dans ce monde. Cette transformation commence lorsque nous sommes convertis, donc "dans ce monde." C’est en cela que l’amour est parfait en nous. Lorsque cet amour est rendu parfait en nous, nous n’avons plus la crainte du jour du jugement. Ceux qui aiment suprêmement Dieu ne seront pas terrifiés en sa présence.
18 La crainte n’est pas dans l’amour. Il peut, et il doit y avoir une crainte due au respect et à l’adoration, mais cette crainte n’est pas la terreur. La crainte de Dieu ouvre le chemin à l’amour. La crainte suppose un châtiment. Parce qu’elle nous remplit d’un pressentiment qui présage le mal.
19 Nous l’aimons. L’amour merveilleux qui est en Christ remplit l’âme de tous les rachetés.
20 Si quelqu’un dit. Personne ne peut proclamer aimer Dieu, tout en haïssant son frère. Nous ne pouvons aimer Dieu qui est invisible, alors que nous haïssons le frère qui est lui aussi à l’image de Dieu.
21 Jean clôt la discussion en rappelant à ses lecteurs le commandement que nous avons de lui. Le pronom lui chez Jean peut renvoyer soit à Dieu, soit à Christ. Comme c’est souvent le cas, il ne distingue pas nettement entre les deux. Il a déjà parlé du commandement d’aimer (3.23) et il nous rappelle une fois de plus que nous n’avons pas le choix : Dieu nous donne l’ordre formel d’aimer.


Proverbes 27 : 17

17 Comme le fer aiguise le fer, Ainsi un homme excite la colère d’un homme.

17 Ne pas se tenir trop à l’écart. Le frottement est bon: il affine les esprits, adoucit les caractères, les angles, les aspérités, donne de l’aménité, de l’acuité intellectuelle.

Hébreux 10 : 24-25

24 Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres.
25 N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.


24 Veillons les uns sur les autres. Que chacun ait soin des autres, et les exhorte à aimer et à faire le bien, à la fois par la parole et par l’exemple.
25 Ils ne devraient donc point copier l’habitude de certains et cesser d’assister aux réunions chrétiennes, mais plutôt se servir de telles occasions pour s’encourager mutuellement ; d’autant plus que s’approche le Jour de la consommation de toutes choses et du jugement.


Hébreux 3 : 13

13 Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire: Aujourd’hui! afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché.

13 Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour. Que vous puissiez vous stimuler continuellement, les uns les autres à votre devoir, afin que vous ne vous endurcissiez pas contre la voix de Dieu, par la séduction du péché, ce péché qui nous abuse par de fausses promesses de joie, de bonheur, et de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 24 JUIN 2008 LE BUT DE LA COMMUNION FRATERNELLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mardi Gras 2008
» Semaine du 9 au 15 juin 2008
» Avis de recherche : NRP lycée 30, mai-juin 2008
» le 25 juin 2008
» température moyenne vraie et approchée. Mai 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: