Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 28 OCTOBRE 2008 LE PRIX A PAYER POUR ETRE DISCIPLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 28 OCTOBRE 2008 LE PRIX A PAYER POUR ETRE DISCIPLE   Sam 1 Nov 2008 - 15:33

Mardi 28 Octobre 2008.

Le prix à payer pour être disciple.

Luc 14 : 25-27

25 De grandes foules faisaient route avec Jésus. Il se retourna, et leur dit:
26 Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sueurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
27 Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple.


25 De grandes foules suivaient le Seigneur Jésus. La plupart des meneurs d’hommes auraient été ivres de bonheur devant un si grand intérêt ! Mais le Seigneur ne recherchait pas des adeptes qui le suivent uniquement par curiosité, sans intérêt profond venant du coeur. Il voulait des disciples disposés à vivre avec dévouement et passion pour lui, et même à mourir pour lui le cas échéant. Il commença donc à sélectionner les personnes en leur présentant les conditions astreignantes demandées au disciple. A certains moments, le Seigneur Jésus invitait les hommes après lui, mais une fois qu’ils avaient commencé à le suivre, Il les passait au crible de ses exigences. C’est ce qui se passe ici.
26 Comparer #Mt 10:37, note; #Mt 19:29.
Ces paroles, au premier abord, paraissent être en contradiction avec les préceptes et l’esprit de l’Evangile.
Celui-ci nous enseigne l’amour de tous les hommes, de nos ennemis mêmes, à plus forte raison de nos proches.
Comment faut-il donc les comprendre? On a cherché à donner à ce mot haïr le sens de: aimer moins, {comp. #Ge 29:30,31} ce qui reviendrait à la signification des paroles de Jésus rapportées par Matthieu: {#Mt 10:37} "Celui qui aime père ou mère plus que moi n’est pas digne de moi;" et l’on peut admettre que telle est dans notre passage aussi la pensée du Sauveur.
Cependant, il ne faut pas affaiblir l’expression plus énergique, et évidemment choisie à dessein, qu’il emploie ici. Elle exprime aussi une vérité. {Comparer #Mt 6:24} Jésus suppose que ces affections de la famille, entrant en conflit avec l’amour que nous lui devons, sont devenues un obstacle à notre communion avec lui et nous empêchent de devenir ses disciples.
Nous devons haïr ce mal, cet éloignement de Dieu sous peine de renoncer à l’amour du Sauveur. {Comparer #Lu 12:53}
C’est exactement par le même principe que le disciple de Jésus doit haïr sa propre vie (gr. sa propre âme), sa personnalité, son moi, dès que l’amour de lui-même s’oppose à l’amour de Dieu.
Enfin, il est évident, d’après ces paroles, que le chrétien doit être prêt à sacrifier sa vie terrestre tout entière pour la cause de son Maître. Mais qui est-il donc, ce Maître, qui se pose ainsi comme l’objet de l’amour suprême de ses disciples?
27 Ensuite, le Seigneur a enseigné que le vrai disciple devait porter sa propre croix et le suivre. La croix ne désigne pas quelque infirmité physique ou mentale ; elle symbolise le sentier de l’opprobre, de la souffrance, du rejet, de la solitude et même de la mort, qu’une personne choisit volontairement à cause de Christ. Tous les croyants ne portent pas la croix. Il est possible de s’en dispenser en menant la vie d’un chrétien de nom. Mais si nous nous décidons à être entièrement à Christ, nous connaîtrons la même opposition satanique que le Fils de Dieu a supportée quand Il était sur la terre. Voilà ce qu’est la croix. Le disciple doit suivre Christ, c.-à-d. qu’il doit vivre comme Christ a vécu quand Il était ici-bas: une vie de renoncement, d’humiliation, de persécution, d’opprobre, de tentations et d’opposition de la part des pécheurs.


Luc 14 : 33

33 Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple.

33 Le v. 33 est probablement l’un des versets de la Bible les plus impopulaires. Jésus déclare explicitement que quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple. Il n’y a pas moyen d’affaiblir la portée de cette déclaration. Le Seigneur ne dit pas qu’une personne doit vouloir tout abandonner, mais qu’elle doit le faire. Nous devons accorder au Seigneur le crédit pour le contenu de ce qu’Il dit. Il savait que la mission qu’Il confiait à ses serviteurs ne pourrait jamais être accomplie autrement. Pour cela, Il a besoin d’hommes et de femmes qui l’estiment plus que toute autre chose au monde.
Ryle fait remarquer:
L’homme qui agit bien en sa faveur est celui qui abandonne tout pour Christ. Il fait la meilleure des affaires ; il porte la croix pour quelques années ici-bas, et obtiendra la vie éternelle dans le monde à venir. Il fait la meilleure des acquisitions ; il emporte ses richesses avec lui par-delà la tombe. Il est riche en grâce maintenant, il sera riche en gloire demain. Mais, plus que toutes ces choses, ce qu’il obtient par la foi en Christ, il ne le perdra jamais. C’est « la bonne part qui ne lui sera jamais ôtée. »


Jean 8 : 31

31 Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples;

31 Ensuite Jésus établit une distinction entre ceux qui se disaient disciples et ceux qui l’étaient vraiment. Dans un sens, quiconque se dit désireux d’apprendre est un disciple, mais seul celui qui s’est réellement consacré au Seigneur Jésus Christ peut prétendre être un vrai disciple. Les vrais croyants demeurent dans sa Parole : ils persévèrent dans les enseignements de Christ sans se détourner de lui. En un mot, la foi véritable se caractérise par la persévérance. Les croyants ne sont certes pas sauvés parce qu’ils demeurent dans la Parole de Christ ; en réalité ils demeurent dans sa Parole parce qu’ils sont sauvés.

Jean 13 : 34-35

34 Je vous donne un commandement nouveau: Aimez–vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez–vous les uns les autres.
35 A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.


34-35 Mais l’amour vaincra toutes les difficultés et révélera aux hommes qui sont les vrais disciples de Jésus. Un commandement nouveau. Dans le sens de la plus haute consécration à Dieu, l’ordre d’aimer était déjà connu ; mais le commandement de Jésus que les disciples doivent s’aimer les uns les autres est nouveau dans sa portée et le fait qu’il émane d’une autre source : comme je vous ai aimés. Jamais Jésus n’aurait pu dresser devant son peuple un modèle plus élevé.

Jean 15 : 8

8 Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

8 Si vous portez beaucoup de fruit, . . . mon Père sera glorifié. Le meilleur commentaire sur cette phrase est l’injonction du Sauveur: "Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux". #Mt 5:16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 28 OCTOBRE 2008 LE PRIX A PAYER POUR ETRE DISCIPLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Idéal paien : existe-t-il un prix à payer ?
» Mardi Gras 2008
» Le prix a payer.
» Présidentielle : il faudra payer pour voter
» Le témoignage audio de Joseph Fadelle ("Le prix à payer")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: