Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 16 DECEMBRE 2008 LA GENÈSE ( SUITE 5 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 16 DECEMBRE 2008 LA GENÈSE ( SUITE 5 )   Lun 29 Déc 2008 - 17:57

Mardi 16 Décembre 2008.

La Genèse (suite 5).

Genèse 11 : 1-9

1 Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.
2 Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent.
3 Ils se dirent l’un à l’autre: Allons! faisons des briques, et cuisons–les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.
4 Ils dirent encore: Allons! bâtissons–nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons–nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.
5 L’Eternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes.
6 Et l’Eternel dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté.
7 Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue, les uns des autres.
8 Et l’Eternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville.
9 C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Eternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Eternel les dispersa sur la face de toute la terre.


Un seul langage mondial, la construction de Babel. (1-4)

1-4 Avec quelle rapidité les hommes retrouvent leurs sentiments d’orgueil démesuré et retournent à leurs délits! Bien que la désolation du déluge fût encore présente à leur esprit et qu’ils aient encore en mémoire la droiture de Noé, leur méchanceté ne tarda pas à s’accroître de manière considérable. Seule la grâce et la sanctification offertes par le Saint Esprit sont capables d’enrayer la débauche du péché et sa dépravation, inhérentes au coeur et à la nature de l’homme. Le but de Dieu était de voir la race humaine constituer de nombreuses nations, des peuples et des pays. Au mépris de la volonté divine et contre la recommandation de Noé, la majorité des hommes de cette époque a voulu bâtir une ville et une tour, afin qu’ils puissent y vivre, réunis tous ensemble. C’est alors que l’idolâtrie a commencé et Babel en devint un des principaux centres. Ils ont ainsi lancé un autre défi à Dieu, encore plus impertinent et déterminé. Apprenons à inciter les autres à l’amour et aux bonnes oeuvres, avec le même élan qu’ont les pécheurs à entraîner leurs compagnons dans le mauvais chemin.

Les langues confondues, Les bâtisseurs de Babel dispersés. (5-9)

5-9 Nous voici en présence d’une manifestation du savoir-faire des hommes; l’Éternel est descendu sur terre pour voir la ville. Dieu est juste et droit, dans toutes Ses oeuvres vis-à-vis de l’iniquité et des pécheurs, il ne les condamne jamais sans les avoir entendus au préalable. Héber, l’homme pieux, ne se trouvait pas parmi cette foule impie; c’était un véritable enfant de Dieu; son âme n’était pas comme celle de ces hommes. Dieu a été déçu par leur vaine poursuite, par leurs oeuvres: Au lieu d’en tirer de l’honneur, ils n’ont eu que des reproches. Dieu n’a comme buts que la sagesse et la sainteté, même quand Il permet aux ennemis de Sa gloire de prospérer en exécutant leurs sombres desseins. Remarquez la sagesse et la miséricorde divines dans la façon où Dieu a contrecarré cette entreprise humaine. Cette miséricorde n’est pas du tout en rapport avec la gravité de l’offense qui a été faite; Dieu ne nous châtie pas conformément à la gravité de nos péchés. Dans ce passage, seule la sagesse divine est capable de stopper le déroulement de ces folies humaines; les hommes, étant incapables de se comprendre eux-mêmes, ont été alors dans l’impossibilité de s’entraider; cet évènement a complètement arrêté leur construction. Dieu dispose de nombreux moyens pour confondre et mettre en échec les projets des hommes orgueilleux qui se rebellent contre Lui, particulièrement en les dressant les uns contre les autres. Malgré leur union et leur obstination, Dieu était contre eux; en effet, qui peut prospérer, tout en endurcissant son coeur et en se dressant contre Lui? Leur langage a été confondu. Encore aujourd’hui, nous en soufrons: Que d’énergie et de peine nous déployons pour apprendre les langues étrangères, ceci à cause de la rébellion de nos ancêtres, à Babel. Le résultat de tout cela se traduit par de vaines disputes, des confusions de tous genres dans les différents termes propres à chaque langue, des incompréhensions dans tous les domaines. Ces hommes arrêtèrent alors la construction de la ville. Cette confusion dans leur langage n’a pas seulement arrêté leur entraide mutuelle, elle leur a révélé également que la main de l’Eternel était contre eux. Il est sage d’abandonner tout ce que nous voyons être contre la volonté divine. Dieu est absolument capable de réduire à néant tous les projets de ces bâtisseurs de Babel: Aucun rassemblement humain ne peut lutter contre l’Eternel. Ces bâtisseurs se sont dispersés avec leur famille, dans la contrée qui leur a été allouée, selon la langue par laquelle ils s’exprimaient. Les fils des hommes ne se rassembleront plus jamais ainsi, à l’échelon mondial, sauf pour le "grand jour," quand le Fils de l’Homme s’assiéra sur Son trône de gloire, quand toutes les nations seront rassemblées contre Lui.

Romains 1 : 24-32

24 C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs coeurs ; ainsi ils déshonorent eux–mêmes leur propre corps ;
25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !
26 C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ;
27 et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux–mêmes le salaire que méritait leur égarement.
28 Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes,
29 étant remplis de toute espèce d’injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice ; pleins d’envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ;
30 rapporteurs, médisants, impies, arrogants, hautains, fanfarons, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents, dépourvus d’intelligence,
31 de loyauté, d’affection naturelle, de miséricorde.
32 Et, bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais encore ils approuvent ceux qui les font.


24 C’est pourquoi. Puisqu’ils ont choisi la folie, Dieu leur a donné les conséquences de leur folie, et de là a suivi une terrible dégradation morale, qui est maintenant décrite. Leur fausse religion n’était pas un frein à leurs convoitises. Ils étaient engagés dans les penchants les plus vils. Le langage ne peut exprimer la pollution du monde païen à l’époque où Paul écrivait cette lettre.
25 Ont changé la vérité de Dieu en mensonge. En remplaçant le culte au grand Dieu invisible par l’adoration d’une idole; une créature, plutôt que le Créateur. Au début les idoles ne devaient probablement servir que comme représentations, mais elles sont finalement devenues des objets de culte. De la même façon, les images religieuses faites à l’origine pour aider à un culte, sont devenues pour beaucoup de véritables idoles.
26 C’est pourquoi. A cause de l’apostasie qui vient d’être décrite. Dieu les a livrés. Il les a abandonnés à leur propre sort, et ainsi il a pu montrer dans quelles profondeurs peuvent tomber des hommes sans Dieu. A des passions infâmes. Viles, honteuses, dont certaines ne peuvent même pas être nommées. La sodomie, dont il est fait référence ici, était pratique courante parmi les Romains du premier siècle, et certains écrivains en parlent sans la moindre honte. Elle n’était interdite ni par la religion, ni par la loi, et était avouée très ouvertement.
27 Les hommes pratiquèrent la sodomie, pratique perverse allant à l’encontre des fonctions naturelles. Abandonnant la relation conjugale ordonnée par Dieu. Ils se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres et se sont livrés à l’homosexualité. Cependant, ils reçoivent dans leur corps et dans leur âme, telle la morsure du scorpion, le salaire du péché: la maladie, la culpabilité et les troubles de la personnalité. Ce fait vient démentir l’idée selon laquelle on peut commettre ce péché impunément.
De nos jours, certains considèrent l’homosexualité comme une maladie et d’autres comme un style de vie, certes différent, mais tout à fait légitime. Les chrétiens doivent se garder des jugements moraux formulés par le monde et se laisser guider par la Parole de Dieu. Dans l’A.T., ce péché était puni de mort (Le 18.29; 20.13). Ici dans le N.T., ceux qui le pratiquent sont présentés comme dignes de mort (Ro 1.32). La Bible parle de l’homosexualité comme d’un péché très grave: Dieu détruisit les villes de Sodome et de Gomorrhe où régnait l’homosexualité (Ge 19.4-25).
L’Evangile offre le pardon aux homosexuels, comme il le fait pour tous les pécheurs qui se repentent et croient au Seigneur Jésus. Les chrétiens tombés dans ce péché odieux peuvent trouver le pardon et rétablir leur communion avec Dieu par la confession et l’abandon de ce péché. Ensuite, une aide spirituelle s’avère très importante dans la plupart des cas. A tous ceux désireux d’obéir à la Parole de Dieu, l’Evangile promet une totale délivrance de l’homosexualité.
Certes d’aucuns présentent une disposition naturelle à l’homosexualité. Cela ne devrait pas nous surprendre, puisque la nature humaine déchue se révèle capable de toutes les formes possibles d’iniquité et de perversion. Etre tenté dans ce domaine ne constitue pas une faute ; en revanche, y céder et s’y adonner est un péché grave. Le Saint-Esprit accorde la force de résister à la tentation et d’obtenir une victoire durable (1Co 10.13). Certains chrétiens à Corinthe étaient la preuve vivante que les homosexuels ne sont nullement liés de façon irrévocable à leur style de vie (1Co 6.9-11)
28 En raison du refus des hommes de reconnaître Dieu comme Créateur, Soutien et Libérateur, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé pour commettre toutes sortes d’autres péchés. Ce verset aide à comprendre pourquoi la théorie de l’évolution connaît un si grand succès pour l’homme naturel. C’est la volonté de l’homme et non sa raison qui est le problème: ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu. Les « preuves » de l’évolution (théorie) ne sont nullement écrasantes au point d’obliger l’homme à y adhérer ; c’est qu’il souhaite trouver une explication plausible qui élimine Dieu de façon définitive. Car il sait bien que, si Dieu existe, il est alors moralement responsable devant lui.
29 Voici la liste noire des autres péchés qui caractérisent l’homme séparé de Dieu. Remarquons qu’il ne se contente pas de les commettre de temps à autre, mais qu’il en est rempli. Il s’habitue à des péchés indignes d’un être humain: l’ injustice ; l’ impureté sexuelle [2, voir "Ro 16.27" @@ "2. "] ( fornication, adultère et d’autres formes de sexualité illicite) ; la méchanceté (le mal en action) ; la cupidité (le désir de posséder toujours plus) ; la malice (le désir de faire du mal aux autres ; la haine) ; pleins d’envie (jalousie à l’égard des autres) ; le meurtre (homicide prémédité et totalement illégal, accompli dans un accès de colère ou en commettant d’autres crimes) ; la querelle (lutte, dispute, chicane) ; la ruse (fourberie, tricherie, intrigue) ; la malignité (mauvaise volonté, rancune, hostilité, amertume) ;
30 Rapporteurs (colporteur de ragots) ; médisants (calomniateurs) ; impies (haïssant Dieu) ; arrogants (méprisants, injurieux) ; hautains (orgueilleux, effrontés) ; fanfarons (vantards, vaniteux) ; ingénieux au mal (prompts à concevoir toutes sortes de méchancetés, même inédites) ; rebelles à leurs parents (insoumis à l’autorité parentale) ; dépourvus d’intelligence (absence de discernement moral et spirituel, sans conscience),
31 de loyauté (prompts à ne pas tenir leurs promesses, à revenir sur un accord ou un contrat pour servir leurs propres intérêts), d’affection naturelle (ne tenant aucun compte des liens naturels et des obligations qui en découlent ; « sans indulgence, implacables », BC) [3, voir "Ro 16.27" @@ "3. "] , de miséricorde (cruels, vindicatifs, sans pitié).
32 Bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu. L’ordonnance ou le décret de Dieu condamnant de tels pécheurs. Cette ordonnance est ensuite rappelée: ceux qui commettent de telles actions sont dignes de mort. Les moralistes païens l’admettaient, mais cependant, en dépit de leur connaissance, non seulement ils persistaient dans leurs péchés les plus vils, mais encore ils y prenaient plaisir. Nulle dépravation n’est pire que celle où l’homme déclare que le mal est bien, et qu’il s’y complaît. Le sombre tableau des vices païens n’est pas caché. 1: 18-32
Il a été confirmé par des auteurs tels que Tacite, Horace, Sénèque, ... La conclusion de ces faits est que de telles personnes sont sous la condamnation.


Luc 1 : 51

51 Il a déployé la force de son bras; Il a dispersé ceux qui avaient dans le coeur des pensées orgueilleuses.

51 Il renverse les orgueilleux et les puissants, et Il élève les humbles et les affamés.
2 Samuel 22:28
Tu sauves le peuple qui s’humilie, Et de ton regard, tu abaisses les orgueilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 16 DECEMBRE 2008 LA GENÈSE ( SUITE 5 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mardi Gras 2008
» il neige !
» Mardi 21 decembre 2010 pleine lune pour recharger ses pierres
» Mardi 30 Décembre 2008, 2h du matin Bruxelles Belgique
» 2008: le 13/12 à 18 h environ - Boule de feu traversant le ciel - Dombasle sur Meurthe -Meurthe-et-Moselle (dép.54)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: