Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 20 JANVIER 2009 L'OEUVRE DU SAINT-ESPRIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 20 JANVIER 2009 L'OEUVRE DU SAINT-ESPRIT   Mer 21 Jan 2009 - 12:56

Mardi 20 Janvier 2009

L’œuvre du Saint-Esprit.

Jean 16 : 7-15

7 Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai.
8 Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement:
9 en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi;
10 la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus;
11 le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
12 J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.
13 Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui–même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
14 Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.
15 Tout ce que le Père a est à moi; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.


7-15 le départ de Christ était nécessaire pour la venue du Consolateur. Envoyer l’Esprit devait être le fruit de la mort de Christ, qui était son départ. Sa présence corporelle pouvait n’avoir lieu qu’en seulement un lieu à la fois, mais son Esprit est partout, en tous lieux, en tous temps, là où deux ou trois sont assemblés en son nom. Voyez ici la fonction de l’Esprit, qui est d’abord de réprouver, ou de convaincre. L’oeuvre de conviction est l’oeuvre de l’Esprit; il peut faire cela avec efficacité, et lui seul peut le faire. C’est la méthode adoptée par le Saint-Esprit, d’abord convaincre, puis consoler. L’Esprit convaincra le monde de péché; il ne se contentera pas de lui en parler. L’Esprit convainc du fait du péché; de la faute du péché; de la folie du péché; de la saleté du péché, et que par lui nous sommes devenus odieux pour Dieu; il convainc aussi de la source du péché qui est la nature corrompue; et pour finir, du fruit de péché, dont la fin est la mort. Le Saint-Esprit prouve que tout le monde est coupable devant Dieu. Il convainc le monde de justice; que Jésus de Nazareth était Christ le vertueux. Et aussi de la justice de Christ, qui nous est donnée pour notre justification et notre salut. Il montrera à chacun comment il peut être obtenu, et comment il est possible d’être accepté comme juste aux yeux de Dieu. L’ascension de Christ prouve que la rançon a été acceptée, et la justice accomplie, à travers laquelle les croyants devaient être justifiés. L’Esprit convainc de jugement parce que le prince de ce monde est jugé. Tout sera bien, quand son pouvoir sera brisé, lui qui fait tout le mal. Comme Satan est subjugué par Christ, ceci nous met en confiance, car aucune autre puissance ne peut tenir devant lui. L’Esprit nous convainc aussi du jour du jugement. La venue de l’Esprit doit être un ineffable avantage pour les disciples. Le Saint-Esprit est notre Guide, non seulement pour nous montrer le chemin, mais pour marcher avec nous par des aides continues et ses influences. Etre conduit dans une vérité est bien plus qu’une simple connaissance; il ne s’agit pas seulement d’en avoir quelques notions dans nos têtes, mais d’en avoir le goût, la saveur, et la puissance dans nos coeurs. L’Esprit nous enseignera toute la vérité, et ne retiendra rien qui nous soit avantageux, car il nous montrera les choses à venir. Tous les dons et grâces de l’Esprit, toute la prédication, et toute l’écriture des apôtres, sous l’influence de l’Esprit, toutes les langues et les miracles, étaient pour glorifier Christ. Il incombe à chacun de se demander si le Saint-Esprit a commencé une bonne oeuvre dans son coeur. Sans une découverte claire de notre culpabilité et de son danger, nous ne pourrons jamais comprendre la valeur du salut de Christ; mais quand nous serons amenés à nous connaître correctement, nous commencerons à découvrir la valeur du Rédempteur. Nous devrions avoir une vue plus complète du Rédempteur, et des affections plus vives pour lui, si nous prions d’avantage pour cela, et nous abandonnons au Saint-Esprit.

Marc 16 : 16

16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

16 La prédication aboutira à deux résultats: certains auditeurs croiront, seront baptisés et seront sauvés ; d’autres ne croiront pas et seront condamnés.
Certains s’appuient sur le v. 16 pour faire du baptême d’eau une condition du salut. Nous savons que ce n’est pas le cas pour les raisons suivantes:
1. Le brigand sur la croix n’a pas été baptisé ; pourtant, il avait reçu l’assurance de se retrouver au paradis avec Christ (Lu 23.43) ;
2. Les païens de Césarée furent baptisés après avoir été sauvés (Ac 10.44-48) ;
3. Jésus lui-même n’a pas baptisé (Jn 4.1, 2) ; quelle étrange omission si le baptême était nécessaire au salut !
4. Paul rendit grâces à Dieu de ce qu’il avait baptisé peu de Corinthiens (1Co 1.14-16) une telle action de grâces ne se comprendrait pas si le baptême était essentiel au salut
5. Env. 150 passages néo-testamentaires affirment que le salut s’obtient par la foi seule. Aucun verset ni groupe de versets ne pourraient contredire une vérité aussi bien établie ;
6. Dans le N.T., le baptême est associé à l’idée de mort et d’ensevelissement, et non à celle d’une naissance spirituelle.
Que signifie donc le v. 16 ? Nous pensons qu’il présente le baptême comme l’expression visible de la foi. Le baptême n’est pas la condition du salut, mais la proclamation extérieure du salut obtenu.


Galates 5 : 19-25

19 Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution,
20 l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,
21 l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.
22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité,
23 la douceur, la tempérance; la loi n’est pas contre ces choses.
24 Ceux qui sont à Jésus–Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.
25 Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit.



19-21 Nous avons déjà mentionné que la loi fait appel à l’énergie de la chair. Quelles sont les oeuvres que la nature humaine produit ? Il n’est pas difficile d’identifier les oeuvres de la chair. Elles sont évidentes pour tout le monde. La débauche (ou « l’adultère », selon d’autres vers.) signifie d’abord l’infidélité dans le couple marié. L’ impureté (ou « la fornication ») vise les relations sexuelles illégales. Par le dérèglement, il faut entendre l’immoralité, la sensualité (la vers. angl. ajoute un 4e terme:la « lubricité », qui signifie une conduite éhontée sans retenue). L’ idolâtrie n’est pas restreinte à l’adoration d’idoles, mais également à l’immoralité qui accompagne l’adoration des démons. La magie, c’est la sorcellerie ; le mot grec est associé aux drogues (pharmakéïa). Comme la sorcellerie utilisait des drogues, le mot prit le sens de « commerce avec des esprits mauvais » ou « utilisation de sortilèges ». Peut-être qu’il comprend aussi les superstitions, la malchance, etc. Les rivalités (angl. : « la haine »), ce sont des sentiments violents de malveillance envers certains individus. Les querelles sont dues à la discorde et aux désaccords. Les jalousies naissent de la méfiance et des soupçons. Les animosités (angl. : « la colère ») expriment les passions non réprimées. Les disputes sont le résultat d’ambitions égoïstes: on veut être le premier, aux dépens de l’autre. Les différences d’opinion engendrent souvent des divisons, tandis que les hérésies d’hommes entêtés peuvent donner lieu à des sectes. L’ envie est un sentiment de déplaisir à l’endroit de ceux qui ont du succès et sont prospères. le fait de tuer illégalement.) L’ ivrognerie, évidemment, se réfère à l’intoxication provoquée par l’abus de boissons alcooliques, tandis que les excès de table se rapportent aux festins tapageurs accompagnés de beuveries.
Paul avertit ses lecteurs, comme préalablement, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Ce passage n’enseigne pas qu’un ivrogne ne peut pas être sauvé, mais il dit bien que ceux qui sont caractérisés par la liste ci-dessus d’oeuvres charnelles ne sont pas sauvés
Pourquoi Paul écrirait-il de cette manière à des Eglises de chrétiens ? Pour la raison que ceux qui proclament être sauvés ne sont pas tous des enfants de Dieu authentiques. C’est ainsi qu’à travers tout le N.T., le Saint-Esprit fait souvent suivre l’exposition de merveilleuses vérités spirituelles par les avertissements les plus solennels à l’adresse de tous ceux qui confessent le nom de Christ.

22-23 Mais le fruit de l’Esprit. Les fruits nommés ne sont pas nos fruits, mais ceux de l’Esprit en nous. Si nous portons ces fruits, nous montrons que nous avons l’Esprit. Il y en a quatre groupes:
(1) L’amour, la grâce chrétienne qui contient toute la loi.
(2) La joie et la paix, qui sont l’état normal du chrétien.
(3) Les grâces qui nous relient aux autres: la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur.
(4) Le dernier fruit étant pour nous-même: la tempérance, ou le contrôle de soi. Cela n’implique pas seulement l’abstention de boissons fortes et de nourritures, mais aussi la tempérance par rapport à la colère, aux paroles, aux désirs, à la passion pour l’argent ou le pouvoir.
24 D’un côté, la victoire sur le péché est due à la vie nouvelle selon l’Esprit ; mais, d’un autre côté, elle vient du fait que le chrétien participe à la mort du Christ, ce qui marque la mort de la puissance de la chair ( Ga 2:20).
25 La réalité de leur résurrection par l’Esprit ( Ro 8:1-11) doit aussi les porter à marcher par l’Esprit. Car l’expérience chrétienne non seulement commence par l’Esprit, mais elle continue aussi par lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 20 JANVIER 2009 L'OEUVRE DU SAINT-ESPRIT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Semaine du 12 au 18 janvier 2009
» DIEU ,PERE FILS ET SAINT ESPRIT ?
» Saint-Esprit ,descends sur nous "priere"
» Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A
» Le Saint -Esprit glorifie Jésus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: