Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 10 FÉVRIER 2009 UNIS AU CHRIST ( SUITE ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 10 FÉVRIER 2009 UNIS AU CHRIST ( SUITE ).   Mer 11 Fév 2009 - 18:28

Matthieu 28 : 18-19

18 Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.
19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit,


18 Le Seigneur déclare ensuite que toute autorité lui a été donnée dans les cieux et sur la terre. Dans un certain sens, Il a toujours eu pleine autorité. Mais là, Il parle en tant que Chef de la nouvelle création. Depuis sa mort et sa résurrection, Il a le pouvoir d’accorder la vie éternelle à tous ceux que Dieu lui a donnés (Jn 17.2). Comme Premier-né de toute la création, Il a toujours détenu l’autorité. Mais maintenant qu’Il a achevé l’oeuvre de la rédemption, Il a autorité en tant que Premier-né d’entre les morts, « afin d’être en tout le premier » (Col 1.15, 18).
19 En tant que Chef de la nouvelle création, Il lègue un ordre permanent, valable pour tous les chrétiens pendant la période actuelle qui s’étend du rejet du Roi à sa seconde venue. C’est l’ordre missionnaire. Il comporte trois commandements et non des suggestions:
1. Allez, faites de toutes les nations des disciples... -Cela ne veut pas dire que le monde entier se convertira. En prêchant la bonne nouvelle, les disciples constateront que des hommes et des femmes de toutes nations, de toutes tribus, de tous peuples et de toutes langues deviendront des disciples du Sauveur.
2. ...les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit... -Les messagers de Christ ont la responsabilité d’enseigner le baptême et de le présenter comme un commandement auquel il faut se soumettre. Dans le baptême des croyants, les chrétiens se déclarent publiquement pour le Dieu trinitaire. Ils reconnaissent Dieu comme Père, Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, et le Saint-Esprit comme étant Celui qui demeure en eux, leur donne le pouvoir et les enseigne. Le nom (v. 19) est au singulier. Un seul nom, ou une seule essence, mais trois personnes: Père, Fils et Saint-Esprit.
3. ...et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. -L’ordre missionnaire ne se limite donc pas à l’évangélisation ; il ne suffit pas d’amener des hommes à la conversion et de les laisser ensuite se débrouiller eux-mêmes. Il faut leur enseigner à obéir aux commandements de Christ contenus dans le N.T. La nature même de la formation du disciple vise à nous rendre semblables au Maître. On ne peut atteindre ce but que par un enseignement systématique de la Parole de Dieu et par l’obéissance à cette Parole.

Puis le Seigneur promet aux disciples qu’Il sera toujours présent avec eux jusqu’à la fin du monde. Ils ne seront donc jamais seuls ou livrés à eux-mêmes. Dans tous leurs travaux et dans leurs déplacements, ils jouiront de la compagnie du Fils de Dieu.
Notez bien ce petit mot « tout » qui revient quatre fois dans l’ordre missionnaire: tout pouvoir, toutes les nations, tout ce que je vous ai enseigné, tous les jours.
Ainsi, l’Evangile se termine sur un ordre et un encouragement de notre glorieux Seigneur. Vingt siècles se sont écoulés, mais ses paroles ont toujours la même force, la même pertinence, la même application. La tâche n’est pas encore achevée.
Que faisons-nous pour observer ce dernier commandement ?


Actes 2 : 38-39

38 Pierre leur dit: Repentez–vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus–Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint–Esprit.
39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.


38 La réponse de Pierre, claire, précise et profonde, renferme en quatre mots tout ce qui constitue le salut, ce salut qui est à la fois l’oeuvre de Dieu et l’oeuvre de l’homme.
Il leur demande:
1° de se repentir, terme qui emporte à la fois le sentiment douloureux du péché et le désir d’un complet renouvellement moral (voir Mt 3:2, note; comp. Lu 24:47);
2° de recevoir le baptême (gr.) sur le fondement du nom de Jésus-Christ (B, C, D portent: dans le nom), c’est-à-dire en croyant en lui comme Sauveur et comme Messie. Le baptême sera le sceau de leur foi.

Deux grâces divines sont promises à ceux qui se repentiront et seront baptisés:
1° la rémission ou le pardon des péchés, qui rend la paix à l’âme et la réconcilie avec Dieu;
2° le don du Saint-Esprit qui régénère et sanctifie. Ces grâces constituent la réalité de la vie divine, dont le baptême d’eau n’est que le symbole.

Naturellement les apôtres expliquèrent à la foule le sens de ces vérités profondes. Leur parole et l’Esprit de Dieu, opérant ainsi ensemble, produisirent l’étonnant résultat raconté à Ac 2:41.
39 Car la promesse. Du pardon, et le don de l’Esprit. Pour vous. Même pour ceux qui ont rejeté le Seigneur. Pour vos enfants. Les enfants qui viendront après vous. Pour ceux qui sont au loin Les Gentils. Cette référence aux païens est montrée dans la suite de la phrase. En aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Pierre parle comme l’Esprit lui donne de s’exprimer, et ne comprenait peut-être pas ses propres paroles.


2 Corinthiens 5 : 17

17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Parce que crucifié avec Christ, enseveli dans sa mort, nous sommes mort avec Christ, et ressuscité pour marcher en nouveauté de vie. Ro 6:6,4,14
Notre vie ancienne se termine au moment où nous mourons et sommes ensevelis. Nés de nouveau, nous sommes de nouvelles créatures, qui doivent vivre une nouvelle vie. Toutes choses sont devenues nouvelles. Les affections, les motivations, les pensées, les espérances, la vie entière.


Matthieu 5 : 17-19

17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.
18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.
19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui–là sera appelé grand dans le royaume des cieux.


17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes Les versets précédents étaient si opposés à l’enseignement des scribes et des Pharisiens que certains pouvaient penser que Jésus était un destructeur de la loi. Il réplique qu’il n’est pas venu pour détruire mais pour accomplir. Il ne dit pas qu’il est venu pour la perpétuer. Accomplir. Compléter son but. Il est la fin de la loi. La loi était le pédagogue, le maître d’école, pour conduire à Christ, mais "la foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue." Ga 3:24,25
18 Un seul iota ou un seul trait de lettre. Le "iota" est la plus petite lettre de l’alphabet grec, et le "trait" se réfère à un simple signe de l’alphabet hébreu, qui permet de distinguer une lettre d’une autre. L’expression "iota ou trait" était proverbiale pour nommer une part infime. Tout soit arrivé. " Tout," dit le Dr. Schaff, "implique ce qui est après les grands événements de la vie de Christ, et l’établissement de son royaume, l’ancienne pratique, comme une pratique de la lettre, et le joug de l’esclavage comme un système de types et d’ombres, qui passeront, et sont déjà passés; tandis que l’esprit et la substance de la loi, c.à.d. l’amour de Dieu et de l’homme, dureront pour toujours." Eph 2:15 Col 2:14 Heb 8:13
19 Celui qui supprimera l’un de ces plus petits commandements. Les Pharisiens disaient que certains commandements étaient plus importants que d’autres, et qu’il n’était pas très grave d’enfreindre les plus petits commandements. Les catholiques divisent le péché en "mortel" et "véniel." Christ montre que l’esprit d’obéissance ne doit pas rechercher une telle distinction. Sera appelé le plus petit. Il peut parvenir au royaume, c’est possible, mais un tel esprit ne lui donnera qu’un rang spirituel moindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 10 FÉVRIER 2009 UNIS AU CHRIST ( SUITE ).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes de la Nativité de Notre SEIGNEUR JESUS CHRIST,2010
» LES MEDICAMENTEURS Mardi 9 juin 2009 à 20.35
» L'imitation de Jésus Christ (livre)
» Une méditation pour aujourd'hui mardi 13 octobre 2009
» Collision inédite de deux satellites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: