Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 24 FÉVRIER 2009 ÉVANGILE DE MARC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 24 FÉVRIER 2009 ÉVANGILE DE MARC   Mer 25 Fév 2009 - 21:24

Mardi 24 Février 2009

Évangile de Marc.

Marc 1 : 1-20

1 Commencement de l’Evangile de Jésus–Christ, Fils de Dieu.
2 Selon ce qui est écrit dans Esaïe, le prophète: Voici, j’envoie devant toi mon messager, Qui préparera ton chemin;
3 C’est la voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.
4 Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés.
5 Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain.
6 Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.
7 Il prêchait, disant: Il vient après moi celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses souliers.
8 Moi, je vous ai baptisés d’eau; lui, il vous baptisera du Saint–Esprit.
9 En ce temps–là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
10 Au moment où il sortait de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
11 Et une voix fit entendre des cieux ces paroles: Tu es mon Fils bien–aimé, en toi j’ai mis toute mon affection.
12 Aussitôt, l’Esprit poussa Jésus dans le désert,
13 où il passa quarante jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient.
14 Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Evangile de Dieu.
15 Il disait: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez–vous, et croyez à la bonne nouvelle.
16 Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs.
17 Jésus leur dit: Suivez–moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes.
18 Aussitôt, ils laissèrent leurs filets, et le suivirent.
19 Etant allé un peu plus loin, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui, eux aussi, étaient dans une barque et réparaient les filets.
20 Aussitôt, il les appela; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, ils le suivirent.


* Le service de Jean-Baptiste. (1-Cool

1-8 Esaïe et Malachie parlent chacun du commencement de l’évangile de Jésus-Christ, par le ministère de Jean. Par ces prophètes nous pouvons observer que Christ, dans son évangile, viens parmi nous, apportant avec lui un trésor de grâce, et un sceptre de gouvernement. La corruption du monde est telle qu’il y a une grande opposition à son avancement. Quand Dieu envoya son Fils dans le monde, il fit attention, et quand il l’envoie dans les coeurs, il prend soin de préparer le chemin devant lui. Jean pense qu’il est indigne du plus petit service de Christ. Les saints les plus éminents ont toujours été les plus humbles. Ils ressentent le besoin du sang de Christ qui rachète et de l’Esprit qui sanctifie, plus que les autres. La grande promesse que Christ fait dans son évangile à ceux qui sont repentis, et dont les péchés ont été pardonnés, est qu’ils seront baptisés dans le Saint Esprit, purifiés par ces grâces et revigorés par ses réconforts. Nous utilisons les ordonnances, la parole et les sacrements, sans profit et consolation, dans l’ensemble, car nous n’avons pas cette divine lumière dans notre être intérieur, et nous ne l’avons pas parce que nous ne la demandons pas; Car nous avons sa parole qui ne peut faillir: Notre Père Céleste donnera cette lumière, son Saint Esprit, à ceux qui le demandent.

Le baptême et les tentations de Christ. (9-13)

9-13 La première apparition en public de Christ fût lors de son baptême, après qu’il eût vécut longtemps dans l’anonymat. Combien de valeurs cachées y a-t-il, qui dans ce monde ne sont pas connues! Mais tôt ou tard elles seront révélées comme Christ l’a été. Il a pris l’apparence de la chair pécheresse et par conséquent, par égard pour nous il se sanctifia, afin que nous puissions être sanctifiés et baptisés avec lui. Joh 17: 19 Voyez comment Dieu le reconnu, lorsqu’il se soumit au baptême de Jean. Il vit l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Nous devrions voir les cieux ouverts pour nous, quand nous sentons l’Esprit descendre et travailler en nous. Le bon travail de Dieu en nous, est une évidence de sa bonne volonté, et des projets qu’il a pour nous. Quant à la tentation de Christ, Marc souligne le fait qu’il se trouve dans le désert avec les bêtes sauvages. C’était un exemple de l’attention et de l’encouragement que lui portait son Père, avec la certitude qu’il subviendrait à ses besoins. Le serpent tenta le premier Adam dans le jardin, le second Adam dans l’étendue sauvage; avec des succès vraiment différents; et depuis il tente toujours les enfants des deux, dans tous les lieux et dans toutes les conditions. La compagnie et les conversations ont leurs tentations; et être seul, même dans un endroit sauvage, a aussi les siennes. Aucun lieu ni état n’en est exempt, ni aucune affaire, en travaillant légalement, en mangeant ou buvant, pas même jeûnant et priant; c’est souvent dans ces devoirs qu’il y a le plus d’attaque, mais en eux est la plus belle des victoires. Le ministère des anges est matière de grand réconfort en comparaison aux plans malins des démons, mais combien le fait d’avoir Dieu le Saint Esprit habitant dans nos coeurs nous réconforte davantage.
14 livré: selon Lu 3: 20 il faut sous-entendre ici: (livré) au pouvoir de l’autorité politique, c’est-à-dire emprisonné. A l’époque, c’est Hérode Antipas qui règne en Galilée avec le titre de tétrarque voir Mt 4: 12
15 Jésus commence à proclamer la bonne nouvelle de Dieu : le temps de l’attente est terminé, et le royaume si longtemps attendu est proche. En vue de sa venue, les hommes, où qu’ils soient, sont appelés à se repentir et à croire. Ce sont les deux mots clés de l’Évangile, sur le plan humain. Le royaume de Dieu est le règne du Seigneur dans le cœur des hommes et dans la société ; il est clair qu’il est intimement lié à la personne et à la présence de Jésus ; il est lui-même le royaume, en sorte que nous sommes capables d’affirmer à la fois qu’il est déjà venu et que nous l’attendons, puisqu’il doit revenir.
16-18 Comme Il passait le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André qui étaient en train de pêcher. Il les avait déjà rencontrés ; ils étaient même ses disciples depuis le début de son ministère (#Jn 1.40-41). Maintenant, Il les appelle à être avec lui et leur promet de faire d’eux des pêcheurs d’hommes. Aussitôt, ils renoncent à leur commerce lucratif pour le suivre. Leur obéissance est spontanée, désintéressée et totale.
19-20 Un peu plus loin, le Seigneur Jésus rencontra Jacques et Jean, les fils de Zébédée. Ils réparaient leurs filets. Dès qu’ils entendirent l’appel du Seigneur, ils prirent congé de leur père et le suivirent.
Christ appelle encore aujourd’hui des hommes à tout quitter pour le suivre (Lu 14.33). Ni les biens matériels ni les liens de parenté ne doivent faire obstacle à l’obéissance.


Esaïe 40 : 3

3 Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l’Eternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu.

3-5 L’immense procession (que verra toute l’humanité, verset 5) fait évidemment paraître misérables les cortèges des fêtes païennes ! Le désert est doublement significatif, à la fois comme exemple de toutes les barrières qui doivent céder devant la marche royale (cf. verset 4 ; cf. chapitre 35), puis pour rappeler le premier Exode. Selon Os 2:14, son austérité en fait un lieu de repentance et de renouveau ; Jean-Baptiste, avec son symbolisme prophétique, utilisait le désert lui-même dans le même but (cf. Mt 3:1 s.). Mais la venue de Dieu (cf. Mt 3:13 s.) et l’« exode » qu’il accomplira (Lu 9:31) va prendre une forme tout à fait inattendue.

Actes 19 : 1-7

1 Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva à Ephèse. Ayant rencontré quelques disciples,
2 il leur dit: Avez–vous reçu le Saint–Esprit, quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint–Esprit.
3 Il dit: De quel baptême avez–vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean.
4 Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est–à–dire, en Jésus.
5 Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.
6 Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint–Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient.
7 Ils étaient en tout environ douze hommes.


1 Lorsque Paul se rendit à Ephèse pour la première fois, il avait promis aux Juifs dans la synagogue de revenir, si Dieu le voulait. Afin de tenir cette promesse, il prit la route à l’intérieur des terres pour quitter les régions de la Galatie et de la Phrygie en passant par une zone montagneuse et gagner ÉPHÈSE, ville située sur la côte occidentale de la province proconsulaire d’Asie. Arrivé à Ephèse, Paul rencontra une douzaine hommes qui se disaient des disciples. En s’entretenant avec eux, il se rendit compte que leur connaissance de la foi chrétienne était très imparfaite et défectueuse. Il se demanda s’ils avaient réellement reçu le Saint-Esprit.
2 Les disciples répondirent: Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit ou, comme le dit cette traduction: « Nous n’avons même pas entendu dire que le Saint-Esprit ait été donné. » Comme disciples de Jean-Baptiste (v. 3), ils auraient dû connaître l’existence du Saint-Esprit par l’A.T. De plus, Jean avait enseigné à ses disciples que Celui qui viendrait après lui les baptiserait du Saint-Esprit. Ainsi ces disciples ignoraient probablement le fait que le Saint-Esprit avait déjà été donné le jour de la Pentecôte.
3-4 Lorsque l’apôtre évoqua la question de leur baptême, il découvrit que ces hommes connaissaient seulement le baptême de Jean. En d’autres termes leur connaissance se limitait au fait que la venue du Messie était proche, et ils s’étaient fait baptiser en signe de repentance comme préparation indispensable en vue de le recevoir comme Roi. Ils ignoraient que Christ était mort, qu’Il avait été enseveli, qu’Il était ressuscité et remonté au ciel, et qu’Il avait envoyé le Saint-Esprit. Paul leur expliqua tous ces faits, et il leur rappela que lorsque Jean baptisait du baptême de repentance, il exhortait ses disciples à croire [...] en Jésus.
5 Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. Tout au long du livre des Actes, l’accent est mis de façon très nette sur la seigneurie de Jésus. Ainsi les disciples de Jean furent baptisés sur l’autorité du Seigneur Jésus et pour reconnaître publiquement qu’ils recevaient Jésus-Christ comme Seigneur (Dieu) dans leur vie.
6 Lorsque Paul leur eut imposé les mains. Ces hommes ont pu se réjouir, non seulement de l’influence ordinaire du Saint-Esprit, mais que des dons spirituels leurs soient impartis, par l’imposition des mains de l’apôtre. Comparer 8:17 Ro 1:11
Ils parlaient en langues. Ce don dont nous apprenons par ailleurs:
(1) qu’il édifie celui qui parle; 1Co 14:4
(2) qu’il doit être interprété pour être bénéfique aux autres; 1Co 14:5-27
(3) que Dieu peut comprendre ce qui est dit. 1Co 14:2
7 Ils étaient en tout environ douze hommes. Ces douze hommes apparaissent dans cet épisode puis disparaissent du récit. Ils étaient maintenant aptes à se rendre utiles, et ont pu ainsi rendre de grands services dans la révolution religieuse qui a transformé toute cette partie de l’Asie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 24 FÉVRIER 2009 ÉVANGILE DE MARC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Évangile et méditation du Mardi 22 Janvier 2008
» Une méditation pour aujourd'hui mardi 13 octobre 2009
» LES MEDICAMENTEURS Mardi 9 juin 2009 à 20.35
» Commentaire de l'Evangile (vidéo)
» Dieu premier servi. Saint Marc, chapitre 12, 28-34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: