Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 14-07-09 LA VOLONTE DE DIEU REVELEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 14-07-09 LA VOLONTE DE DIEU REVELEE   Mer 15 Juil 2009 - 10:18

Mardi 14 Juillet 2009

La volonté de Dieu révélée.

Matthieu 7 : 21-29

21 Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
22 Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom?
23 Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.
24 C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.
26 Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.
27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande.
28 Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine;
29 car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes.


21-29 Christ démontre ici qu’il ne sera pas suffisant de le considérer comme notre Maître, seulement en parole et par la langue. Il est essentiel pour notre bonheur que nous croyons en Christ, que nous nous repentions du péché, que nous vivions une vie sainte, que nous nous aimions les uns les autres. Ceci est sa volonté, il veut notre sanctification. Prenons soin de ne pas nous contenter des privilèges extérieurs dans nos faits et gestes, de peur de nous tromper nous-mêmes, et de périr pour l’éternité, comme le fait la multitude, avec un mensonge dans notre main droite. Que chacun de ceux qui invoquent le nom de Christ se sépare de tout péché. Il y en a d’autres, dont la religion repose dans une audition stérile, et ils ne vont pas plus loin; leurs têtes sont remplies avec des notions vides. Ces deux sortes d’auditeurs sont représentées comme deux constructeurs. Cette parabole nous enseigne à entendre et à mettre en pratique les dires du Seigneur Jésus: certaines paroles peuvent paraître dures pour la chair et le sang, mais elles doivent être écoutées. Christ est posé comme un fondement, et toute chose qui est hors du Christ est du sable. Certains construisent leurs espoirs sur la prospérité du monde; d’autres sur une profession extérieure de la religion. Ils s’aventurent là-dessus; mais tout cela est du sable, trop faible pour porter une structure telle que notre espérance du ciel. Il y a une tempête qui vient et qui éprouvera le travail de chaque homme. Quand Dieu emporte l’âme, où est l’espoir de l’hypocrite? La maison est tombée dans la tempête, quand le bâtisseur avait le plus besoin d’elle, et qu’il espérait qu’elle serait un refuge pour lui. Elle est tombée quand il était trop tard pour en construire une autre. Puisse le Seigneur faire de nous des sages bâtisseurs pour l’éternité. Alors rien ne nous séparera de l’amour de Jésus-Christ. Les multitudes ont été étonnées de la sagesse et de la puissance de la doctrine de Christ. Et ce sermon, aussi souvent qu’il puisse être lu, est toujours nouveau. Chaque parole prouve que son Auteur est Divin. Soyons de plus en plus décidés et appliqués à faire de l’une ou l’autre de ces bénédictions et grâces chrétiennes le sujet principal de nos pensées, même pendant des semaines entières. Ne nous maintenons pas dans des désirs généraux et confus, par lesquels nous touchons tout, mais n’attrapons rien.

Éphésiens 5 : 15-17

15 Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages;
16 rachetez le temps, car les jours sont mauvais.
17 C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.


15-17 Ce témoignage devient l’objet de l’exhortation de l’auteur, et revêt un aspect positif. Jusque-là (versets 3-13), ses instructions ont été en grande partie négatives, destinées à avertir les Églises du danger d’une compromission avec le mal ambiant. Il exhorte maintenant ses lecteurs à la sagesse, par opposition à l’absurdité d’un monde païen. Il faut se souvenir du contexte de l’Ancien Testament pour comprendre le chemin suivi par les sages ; la sagesse n’est pas une réussite intellectuelle, mais une attitude face à la vie qui commence par la connaissance de Dieu et le rejet de tout ce qui lui déplaît (Job 28:28 ; Ps 1 ; Pr 4:5 s. 8.1 s.). L’exercer dans la vie quotidienne sous-entend : a) racheter le temps (grec : exagorazomenoi -terme commercial directement issu de la place du marché (agora) ; le préfixe ex dénote une activité intense, le fait de saisir toutes les occasions offertes et de les utiliser au maximum ; Ro 12:11) ; b) reconnaître que les jours sont mauvais, sans doute comme ceux qui précéderont l’ultime crise de la fin des siècles (E. F. Scott) ; c) mieux se connaître, à la lumière de la volonté divine, signe de sagesse par excellence de la part de l’homme qui vit en communion avec Dieu (2Ti 2:7).

Colossiens 1 : 9

9 C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,

9 C’est pour cela. Ce que nous avons entendu, et qui est cité au paragraphe précédent. Que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté. Tout cela était la meilleure sécurité contre les faux enseignements et l’assurance d’une vie fidèle. En toute sagesse et intelligence spirituelle. La sagesse et la compréhension qui sont données en marchant sous la conduite de l’Esprit. Voir Eph 1:3 ; 8 1Co 12:8

Psaume 32 : 8

8 Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi.

8 La solitude absolue du pécheur impénitent laisse place à une compréhension mutuelle : je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi implique un lien parfait entre l’enseignant et l’élève, entre le père et le fils.

Matthieu 28 : 20

20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

20 En sa qualité de nouveau Moïse, Jésus insiste sur l’importance de l’obéissance à ses commandements. Son ministère d’enseignement sera repris par ses serviteurs qui apprendront à d’autres à l’observer. Christ était Emmanuel « Dieu avec nous » (l.23) dans son humiliation ; maintenant glorifié, il est avec ses disciples jusqu’à la fin du monde (13.39, 40,49 ; 24.3). L’œuvre qu’il devait accomplir pendant son incarnation est terminée. Il nous accorde sa présence pour que nous puissions achever la nôtre.

1 Théssaloniciens 4 : 3-5

3 Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité;
4 c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté,
5 sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu;


3 Ce que Dieu veut. Ce qu’il leur a dit, c’était la volonté de Dieu, et c’était nécessaire à leur sanctification, donc la sainteté de leur vie. Que vous vous absteniez de l’impudicité. Celui qui étudie les Epîtres notera la fréquence de ce commandement adressé aux Eglises des nations païennes. Ce fait s’explique aisément si nous gardons à l’esprit que la fornication, l’impudicité, n’était pas considérée comme un péché dans ces pays.
4 C’est que chacun de vous sache posséder son corps. Que chacun maîtrise les désirs de son corps, et qu’il n’ait que des appétits raisonnables, dignes d’un saint.
5 Comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu. Même le plus grand des moralistes, Socrate, a donné à une prostituée des conseils pour conduire son "travail". Ces moralistes païens ne condamnaient l’impudicité que lorsqu’il s’agissait d’une femme enceinte.


Philippiens 2 : 13-16

13 car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
14 Faites toutes choses sans murmures ni hésitations,
15 afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde,
16 portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n’avoir pas couru en vain ni travaillé en vain.


13 Car c’est Dieu qui produit en vous. Dieu agit dans la personne qui est convertie par sa parole et son Esprit. Ce n’est pas pour détruire notre libre volonté, car nous pouvons lui résister. 1Th 5:19
Le vouloir et le faire. Dieu nous montre sa volonté par sa Parole et son Esprit qui agissent en nous. Nous devons y porter attention. Nous pouvons agir en harmonie avec la volonté divine, ou nous pouvons la rejeter pour notre damnation. Son bon plaisir. Selon ce qui lui semble bon.
14 Faites toutes choses sans murmures. Sans vous plaindre, comme le font en permanence certaines personnes.
15 Des enfants de Dieu. Des fils de Dieu qui soient inoffensifs, et à qui il n’y ait aucun reproche à faire, au milieu d’une génération perverse et corrompue, un monde mauvais, parmi lequel ils doivent briller comme des flambeaux par leurs vies pures et saintes.
16 Portant la parole de vie. Prêchant en permanence Christ, par leurs paroles, leurs vies, et leurs agissements. C’était là leur mission, à laquelle ils ne devaient pas faillir. Et je pourrai me glorifier. Il pourra se réjouir, au jour de Christ, le jour des comptes, en voyant que son travail à Philippes n’a pas été fait en vain.


Jean 15 : 5

5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Il a déjà déclaré qu’il est le Vrai Cep, 15:1
Mais il n’avait pas encore déclaré que chaque disciple est un sarment de ce Cep. Observons que ce ne sont pas les dénominations, mais les membres de l’église qui sont ces sarments. Le disciple, sans Christ, "ne peut rien faire". Paul a déclaré: "Je puis tout par celui qui me fortifie". Php 4:13


Romains 12 : 1-2

1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.


1-2 L’apôtre ayant terminé la partie de son épître dans laquelle il discute et prouve les diverses doctrines qui sont pratiquement appliquées, ici il insiste sur les devoirs importants émanant des principes de l’évangile. Il a imploré les Romains, comme étant ses frères en Christ, par les miséricordes de Dieu, de Lui présenter leurs corps comme un sacrifice vivant. Ceci est un puissant appel. Nous recevons tous les jours du Seigneur les fruits de sa miséricorde. Rendons-lui en retour tout ce que nous pouvons; tout ce que nous sommes, tout ce que nous avons, tout ce que nous pouvons faire: et après tout qu’est ce retour par rapport aux grandes richesses que nous recevons? Ce qui est acceptable à Dieu, c’est un service raisonnable, pour lequel nous sommes capables et prêts à donner une raison, et que nous comprenons. La conversion et la sanctification sont le renouvellement de l’esprit; elles sont un changement, non pas de la substance, mais des qualités de l’âme. Le progrès de la sanctification, qui conduit de plus en plus à la mort au péché et à la vie à la justice, est opéré sur cette oeuvre de renouvellement, jusqu’à ce que cela soit parachevé dans la gloire. Le grand ennemi à ce renouvellement est la conformation à ce monde. Soyons prudents, lorsque nous formons des plans de bonheur, si ces projets reposent dans les choses de ce monde, choses qui passent très vite. Ne tombons pas dans les habitudes de ceux qui marchent dans la convoitise de la chair, et qui ont l’esprit aux choses terrestres. L’oeuvre du Saint Esprit commence d’abord dans la compréhension, puis elle se fait sur la volonté, les affections, et la conversation, jusqu’à ce qu’il y ait un changement de l’ensemble de l’homme dans la ressemblance avec Dieu, dans la connaissance, la justice, et la véritable sainteté. Ainsi, être pieux, c’est de nous abandonner à Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 14-07-09 LA VOLONTE DE DIEU REVELEE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes et commentaires de la Parole du mardi 26 juillet "La parole de Dieu est semée en nos coeurs. "
» Méditation du Mardi 14 Mai 2013 Saint Matthias, apôtre
» Sois sans crainte ni frayeur, car le Seigneur ton Dieu est avec toi dans toutes tes démarches. (Jos 1:9)
» Bénédiction du 7 Mars : " Heureux celui qui aime la volonté de Dieu !"
» litanies de la volonté de DIEU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: