Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 11 AOUT 2009 LA COMMUNAUTE DE FOI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 11 AOUT 2009 LA COMMUNAUTE DE FOI   Mer 12 Aoû 2009 - 21:43

Mardi 11 Aout 2009

La communauté de foi.

1 Pierre 2 : 1-10

1 Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l’envie, et toute médisance,
2 désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut,
3 si vous avez goûté que le Seigneur est bon.
4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu;
5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ.
6 Car il est dit dans l’Ecriture: Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse; Et celui qui croit en elle ne sera point confus.
7 L’honneur est donc pour vous, qui croyez. Mais, pour les incrédules, La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle,
8 Et une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale; ils s’y heurtent pour n’avoir pas cru à la parole, et c’est à cela qu’ils sont destinés.
9 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,
10 vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.


* Un tempérament convenant au caractère du chrétien qui est né de nouveau est recommandé. (1-10)

1-10 La médisance est un signe de malice et de fourberie dans le coeur; et empêche que nous tirions notre profit de la parole de Dieu. Une nouvelle vie a besoin d’une nourriture adaptée. Les enfants désirent du lait, et ils font pour l’obtenir tous les efforts dont ils sont capables; il doit en être de même pour les désirs d’un chrétien au sujet de la parole de Dieu. Notre Seigneur Jésus-Christ est très miséricordieux pour nous, pécheurs misérables; et il a une plénitude de grâce. Mais même le meilleur des serviteurs de Dieu, dans cette vie, n’a seulement qu’un avant-goût des consolations de Dieu. Christ est appelé une Pierre, pour enseigner à ses serviteurs qu’il est leur protection et leur sécurité, la fondation sur laquelle ils sont bâtis. Il est précieux dans l’excellence de sa nature, la dignité de sa fonction, et la gloire de ses services. Tous les vrais croyants sont un saint sacerdoce; sacré pour Dieu, secourable pour les autres, doté de dons célestes et de grâces. Mais les sacrifices les plus spirituels, le meilleur de la prière et de la louange, ne sont pas acceptables, excepté au travers de Jésus-Christ. Christ est la principale Pierre angulaire, qui unit la totalité des croyants dans un temple éternel, et porte le poids de la structure entière. Elu, ou choisi, pour une fondation qui est éternelle. Précieux au-delà de toute comparaison avec tout ce qui pourrait avoir de la valeur. Etre bâti en Christ veut dire croire en lui; mais en cela beaucoup se trompent eux-mêmes, ils ne considèrent pas ce que c’est, ni la nécessité qu’il y a de participer au salut qu’il a façonné. Même si la structure du monde éclatait en morceaux, l’homme qui est bâti sur cette fondation peut rester sans crainte. Il ne sera pas confus. Une âme croyante va en hâte vers Christ, mais elle ne trouvera jamais une cause pour se dépêcher de le quitter. Tous les vrais chrétiens sont une génération choisie; ils forment une famille, un peuple distinct du monde: avec un esprit, un principe, et une pratique qui sont différents; ce qu’ils n’auraient jamais pu être s’ils n’avaient pas été choisis en Christ pour qu’il en soit ainsi, et qu’ils soient sanctifiés par son Esprit. Leur premier état est un état de terribles ténèbres, mais ils sont appelés hors des ténèbres dans un état de joie, de plaisir, et de prospérité; pour qu’ils puissent clamer les louanges du Seigneur par leur confession de sa vérité, et leur bonne conduite. Combien sont grandes leurs obligations envers Celui qui a fait d’eux son peuple, et a montré de la miséricorde pour eux! Etre sans cette miséricorde est un état de malheur, même avec tous les plaisirs du monde. Et il n’y a rien qui n’amène autant à la repentance que de justes pensées sur la miséricorde et l’amour de Dieu. N’osons pas abuser et affronter la grâce gratuite de Dieu, si nous avons l’intention d’être sauvé par elle; mais que tous ceux qui veulent être trouvés parmi ceux qui obtiennent miséricorde marchent comme son peuple.

Actes 2 : 42-47

42 Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.
43 La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres.
44 Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun.
45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
46 Ils étaient chaque jour tous ensembles assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur,
47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.


La piété et l’affection des disciples. (42-47)

42-47 Dans ces versets nous avons l’histoire de la vraie église primitive, de ses premiers jours; son état d’enfance en effet, mais, comme celui-ci, l’état de sa plus grande innocence. Ils respectaient fermement les saintes ordonnances, et ils abondaient dans la piété et la dévotion; car le Christianisme, lorsque nous en admettons la puissance, dispose l’âme à la communion avec Dieu dans n’importe quel chemin où il a décidé de nous rencontrer, et où il a promis de nous rencontrer. La grandeur de l’événement les a élevés au-dessus du monde, et le Saint-Esprit les a remplis d’un amour qui fait que l’on voit un autre comme nous-même, ce qui permet de faire toutes choses en commun, non pas pour détruire la propriété, mais pour écarter l’égoïsme, et mettre en oeuvre la charité. Et Dieu qui les a amenés à cela savait qu’ils seraient rapidement dépossédés de leurs avoirs en Judée. Le Seigneur, de jour en jour, enclin les coeurs de beaucoup à accepter l’évangile; pas simplement pour le professer, mais pour être vraiment amenés dans un état d’acceptation avec Dieu, étant faits participants de la grâce qui régénère. Ceux que Dieu a désignés pour le salut éternel seront amenés efficacement à Christ, jusqu’à ce que la terre soit remplie par la connaissance de sa gloire.

Jean 10 : 1

1 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand.

1 Celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie. La bergerie est une figure de l’église, avec la porte qui est Christ. Les bergeries orientales sont de larges enclos, non couverts, mais entourés de roseaux, ou de pierres, ou de briques, pour offrir une protection contre les voleurs, les loups, et autres animaux. Il s’y trouve une grande porte, par laquelle le berger entre avec les brebis.

Jésus, la Porte des brebis (10 : 1-10)

Ces versets sont étroitement liés à la fin du chap. 9, où le Seigneur Jésus s’était adressé aux pharisiens qui prétendaient être les vrais bergers du peuple d’Israël. Ce passage les concerne en particulier. Le caractère solennel de ses propos se révèle par l’expression: En vérité, en vérité, je vous le dis.
Une bergerie était un enclos où l’on parquait les moutons pour la nuit. C’était un espace entouré d’une barrière comportant une ouverture utilisée comme porte. Ici, la bergerie symbolise la nation juive.

Nombreux furent ceux qui voulurent être les chefs et les conducteurs spirituels d’Israël. Ils s’arrogeaient le titre de messie, mais ils ne venaient pas de la façon annoncée par l’A.T. Ils escaladaient le mur par un autre endroit, en se présentant à Israël de leur propre chef. Ces hommes n’étaient pas de vrais bergers, mais des voleurs et des brigands. Un voleur s’empare de ce qui ne lui appartient pas, et un brigand recourt pour ce faire à la violence. Voleurs, les pharisiens cherchaient à dominer sur les Juifs, et ils mirent tout en oeuvre pour les empêcher d’accepter le véritable Messie. Brigands, ils persécutaient ceux qui suivaient Jésus, et finirent par mettre Jésus à mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 11 AOUT 2009 LA COMMUNAUTE DE FOI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (satellite) Observation d'un point très lumineux - 15 Aout 2009
» Penjab - Inde - Inondations en aout 2010 - Persecutions de Chretiens en aout 2009
» observation du 12 août 2009
» Eclipse de lune par la pénombre du 6 Aout
» Semaine du 3 au 9 août 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: