Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 20 OCTOBRE 2009 CE QUE DIEU A FAIT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 20 OCTOBRE 2009 CE QUE DIEU A FAIT   Mer 21 Oct 2009 - 12:22

Mardi 20 Octobre 2009

Ce que Dieu à fait.

Éphésiens 1: 3-14

3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ!
4 En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui,
5 nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté,
6 à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.
7 En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce,
8 que Dieu a répandus abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence,
9 nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même,
10 pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.
11 En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté,
12 afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d’avance avons espéré en Christ.
13 En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis,
14 lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de sa gloire.


3 Béni soit Dieu. Le mot [eulogetos] est traduit ici: "Béni" Il est un dérivé du mot "eulogize" qui signifie: louer, bénir Dieu etc. dans sa racine primitive. Il en donne ici le sens. Qui nous a bénis. " Béni" est ici dérivé de la même racine. Le mot signifie comme plus haut, ""Louer" ou de "Dire" du bien de quelqu’un, ou d’accorder des bénédictions, comme signification secondaire. Ceci en est la signification ici. De toutes sortes de bénédictions spirituelles. Tout est venu de Dieu, Il n’a rien retenu pour ceux qui sont en Christ. Dans les lieux célestes Dans le royaume de Dieu.
4 Nous a élus avant la fondation du Monde. Ceci n’affirme pas que Dieu a choisi certains individus et rejeté les autres mais, qu’avant que le Monde fût, avant que le Juif ou le Gentil existât, Dieu s’est choisi un Peuple pour Lui-même, un Peuple de l’Alliance au-delà de toute restriction raciale. Saints et irrépréhensibles. Dieu les a choisis, afin qu’ils soient Saints. La Sainteté est la preuve qu’une Eglise est une Eglise choisie.
5 Nous ayant prédestinés. Préordonnés pour que nous, Eglise de Jésus-Christ, soyons adoptés comme ses enfants. L’argument est général au lieu d’être particulier. Dieu a préordonné une Eglise qui serait composée de ceux qui sont adoptés comme ses enfants. Selon le Bon Plaisir de Sa Volonté. L’acte de la prédestination était simplement dû à la Volonté Souveraine de Dieu. Sa Volonté en était la cause.
6 A la Louange de la Gloire de Sa Grâce. Dans le but que Sa Grâce, en nous adoptant comme ses enfants, puisse contribuer à Sa Louange et Sa Gloire. En Son Bien Aimé. En Christ. Voir ; Matthieu 3: 17 ; Col 1: 13.
Matthieu 3:17
Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.
Colossiens 1:13
qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,
7 En Lui, nous avons la Rédemption par Son Sang.
(1) Nous sommes esclaves du péché;
(2) Christ nous a rachetés;
(3) Le prix à payer est Son Sang.
Comparer ; Matthieu 20: 28 ; 26: 28 ; Actes 20: 28 ; Galates 3: 13 ; Hébreux 9: 22 ; 1Pierre 1: 19. Ceux qui sont rachetés sont pardonnés.
8 C’est par sa grâce qu’Il nous a choisis, prédestinés et rachetés. Mais ce n’est pas tout. Sa grâce a été répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence. Cela signifie qu’Il a gracieusement partagé ses plans et ses intentions avec nous. Il désire que nous ayons de l’intelligence et de la compréhension concernant ses plans pour l’Eglise et l’univers. C’est pourquoi Il nous a, pour ainsi dire, fait confiance en nous révélant le grand but final vers lequel tend l’Histoire tout entière.
9 Nous faisons connaître. A tous ceux qui reçoivent l’adoption de Christ. Le Mystère de Sa Volonté. Le mot "Mystère" est utilisé dans le sens de quelque chose au-delà de la compréhension humaine, jusqu’à ce que ce soit révélé. Ce "Mystère de Sa Volonté" est révélé et déclaré dans le prochain verset. Selon le bienveillant dessein. Voir ;
Ephésiens 1: 5
Nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté,
10 Il déclare maintenant le Mystère que Dieu a révélé: Lorsque les temps seraient accomplis. Dans la dernière dispensation qui est venue, que les temps furent accomplis; quand les temps furent dans leur plénitude ou "mûrs". "Les temps accomplis" est un terme souvent employé pour décrire la période de la venue de Christ. Voir ; Galates 4: 4 ; Hébreux 1: 2 ; 9: 10 ; 1Pierre 1: 20.
De réunir toutes choses en Christ. Afin que les familles dispersées, et les tribus des hommes, soient unies sous un Chef, Christ. Celles qui sont sous les cieux et . . . sous la terre. Afin que tous soient unis sous Christ, son Chef, afin qu’il soit Tout en tous.
Colossiens 3:11
Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous.
Voir ; Apocalypse 5: 13
Apocalypse 5:13
Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient: A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles!
Comparer Matthieu 28: 18
Matthieu 28:18
Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.
Et de nombreux passages qui sont analogues en pensée.
11 En Lui, nous sommes aussi devenus Héritiers. De même en Christ, nous devenons aussi l’Héritage, ou le partage de Dieu. Ayant été prédestinés. Selon Sa Volonté, Il nous a prédestinés, nous l’Eglise, pour être adoptés comme ses fils, et pour être son héritage.
12 Afin que nous servions à la Louange de Sa Gloire. Ceci est le résultat final de notre prédestination et adoption. Nous, qui d’avance, avons espéré en Christ.
Version Anglaise (ASV): "Nous qui avions premièrement espéré en Christ". Les croyants juifs, comme Paul, qui avaient l’espérance messianique avant les Gentils.
13 Le sceau que l’acheteur apposait sur une marchandise qu’il venait d’acquérir indiquait le changement de propriétaire; personne n’avait plus le droit de toucher à ce qui était marqué ainsi.
Le Saint-Esprit est le sceau par lequel Dieu nous marque comme siens ( II Corinthiens 1: 22).
2 Corinthiens 1 : 22
Lequel nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de l’Esprit.
14 Lequel est le gage de notre héritage. L’argent du "Gage" constituait une petite partie de l’argent d’achat donné afin de conclure le marché. Paul dit que le Saint-Esprit donné aux enfants de Dieu est le gage de l’Héritage qu’il accordera, une petite partie donnée maintenant comme preuve à ses enfants adoptés. Pour la rédemption, etc. Ce "Gage" est donné en vue de la rédemption complète et finale du tombeau, De la possession acquise. C’est à dire: les enfants de Dieu achetés avec le sang de Jésus-Christ.


Hébreux 12 : 14

14 Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

14 Recherchez la paix avec tous. Vivez des vies pacifiques. La sanctification. Des vies pures et sans péché. Sans laquelle personne. Sans une vie sainte, nul ne peut être en communion avec Dieu. Ne verra le Seigneur. Ne prendra conscience de sa présence parmi nous. Voir ; Matthieu 5: 8
Matthieu 5:8
Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!


Galates 3 : 26

26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ;

26 Remarquez que le pronom « nous » est remplacé par vous. En utilisant le pronom « nous » pour parler des Juifs, Paul faisait comprendre qu’ils étaient astreints à la loi jusqu’à la venue de Christ. La loi les maintenait séparés des autres peuples et les préparait à recevoir la prédication de la justification par la foi. Une fois justifiés, ils cessaient d’être sous la loi et le caractère qui les distinguait comme Juifs prit fin. Le pronom vous dès ce verset et jusqu’à la fin du chapitre comprend aussi bien les Juifs que les païens sauvés. Ils sont tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ.

Jean 1 : 12

12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,

12 Aussi maintenant s’offre-t-Il à nouveau à toute l’humanité ; et à ceux qui le reçoivent, Il donne le pouvoir ou l’autorité de devenir enfants de Dieu.
Ce verset nous dit clairement comment nous pouvons devenir enfants de Dieu. Ce n’est pas par de bonnes oeuvres, ni en étant membre d’une Eglise, ni en faisant de notre mieux-mais en le recevant, en croyant en son nom.


Ephésiens 1 : 13-14

13 En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis,
14 lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de sa gloire.


13 A présent Paul, après avoir considéré les croyants nés Juifs, porte son regard sur les croyants nés païens. Il l’indique en passant du « nous » au vous. Ceux qui ont été sauvés du paganisme ont une part dans le mystère de la volonté de Dieu, aussi bien que les Juifs convertis. C’est ainsi qu’ici l’apôtre trace les étapes par lesquelles les Ephésiens et d’autres païens avaient été unis à Christ:
Ils entendirent l’Evangile,
Ils crurent en Christ,
Ils furent scellés du Saint-Esprit qui avait été promis.
D’abord ils ont entendu la Parole de la vérité, l’Evangile de leur salut. Foncièrement, cela se réfère à la bonne nouvelle du salut par la foi dans le Seigneur Jésus. Dans un sens plus large, cela comprend tout l’enseignement de Christ et des apôtres.
Ayant entendu le message, ils s’engagèrent pour Christ par un acte décisif de foi. Le Seigneur Jésus est le véritable objet de la foi. Le salut se trouve en lui seul.
Aussitôt qu’ils ont cru, ils ont été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis. Cela signifie que tout vrai croyant reçoit l’Esprit de Dieu comme signe qu’il appartient à Dieu et qu’il sera gardé en sécurité par Dieu jusqu’au moment où il recevra son corps glorifié. Tout comme pour les affaires juridiques, un sceau indique appartenance et sécurité aussi pour les affaires divines. L’Esprit habitant en nous fait de nous la propriété de Dieu (1Corinthiens 6 :19-20) ; Il est une garantie que nous serons préservés jusqu’au jour de la rédemption (Éphésiens 4 : 30).
Notre sceau est désigné par le Saint-Esprit de la promesse. D’abord, Il est le Saint-Esprit ; c’est ce qu’Il est en lui-même. Puis Il est l’Esprit de la promesse. Il fut promis par le Père (Joël 2 :2 8; Actes 1 :4) et par le Seigneur Jésus (Jean 16.7). En outre, Il est la garantie que toutes les promesses de Dieu à l’intention des croyants s’accompliront.
Le verset. 13 est la première de plusieurs mentions de la Trinité dans cette lettre:
Dieu le Père (verset 3)
Dieu le Fils (verset 7)
Dieu l’Esprit (verset 13)
14 Une fois de plus, Paul change de pronoms. Il réunit le « nous » du verset 12 et le « vous » du verset 13 en notre au verset 14. Par cette astuce grammaticale il devance ce qu’il expliquera plus amplement aux chap. 2 et 3, à savoir l’union des Juifs croyants et des chrétiens croyants en un nouvel organisme, l’Eglise.
Le Saint-Esprit est un gage (vers. angl. : « une garantie ») de notre héritage. C’est un acompte qui garantit que le montant tout entier sera payé. C’est pour ainsi dire la même monnaie que le payement entier, mais pas le même montant.
Aussitôt que nous sommes sauvés, le Saint-Esprit commence à nous révéler quelques-unes des richesses qui nous appartiennent en Christ. Il nous donne un avant-goût de la gloire à venir. Mais comment pouvons-nous être sûrs qu’un jour nous recevrons l’héritage tout entier ? Le Saint-Esprit est lui-même le gage, la garantie.
En tant que sceau, Il garantit que nous serons nous-mêmes gardés en sécurité pour l’héritage. En tant que gage, Il garantit que l’héritage sera sûrement gardé pour nous.
L’Esprit est un gage [...] pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis. La garantie a en perspective la pleine rédemption, tout comme les prémices ont en perspective toute la moisson. Quand « la possession [...] acquise » (Mart.) sera rachetée, le rôle de l’Esprit en tant que gage cessera.
Mais qu’entend Paul par la possession acquise ?
1. Il s’agit peut-être de notre héritage. Tout ce que Dieu possède nous appartient par le Seigneur Jésus: nous sommes héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ (Romains 8 :17; 1Colossiens 3 : 21-23). L’univers lui-même a été souillé par l’entrée du péché et doit être réconcilié et purifié (Colossiens 1 : 20; Hébreux 9 : 23). Quand Christ retournera sur la terre pour y régner, cette création qui soupire sera délivrée de la servitude de la corruption pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu (Romains 8 : 19-22).
2. Cette expression peut désigner le corps du croyant. Il est vrai que notre esprit et notre âme furent rachetés dès que nous avons cru, mais la rédemption de notre corps est encore à venir. La preuve que notre corps n’a pas encore été racheté est le fait que nous souffrons, nous vieillissons et nous mourons. Quand Christ reviendra pour nous (1Thésalonissiens 4 : 13-18), notre corps sera transformé pour être conforme au corps de sa gloire (Philippiens 3 : 21). Dès lors, il sera racheté pleinement et pour toujours (Romains 8 : 23).
3. Enfin, cette expression peut se rapporter à l’Eglise (1Pierre 2 : 9 : « un peuple acquis »). Dans ce cas, sa rédemption attend impatiemment l’enlèvement, quand Christ fera paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable (Ephésiens 5 : 27). Certains pensent que, vue de cette manière, la possession de Dieu pourrait aussi comprendre les saints de l’A.T.

Quelle que soit notre opinion, le but final est le même: pour célébrer sa gloire. Le plan merveilleux de Dieu pour son peuple aura alors atteint son point culminant glorieux, et Dieu sera l’objet d’une louange continuelle. Trois fois dans ce chapitre, Paul nous rappelle que le but que Dieu a en vue, de même que l’inévitable résultat de toutes les actions de Dieu, est de magnifier et glorifier Dieu.
Pour célébrer sa gloire et sa grâce (verset 6)
Afin que nous servions à célébrer sa gloire (verset 12)
Pour célébrer sa gloire (verset 14)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 20 OCTOBRE 2009 CE QUE DIEU A FAIT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vajradharaling - Programme octobre 2009
» JNSR Message 12 février 2007 Dieu ne fait rien sans avertir
» JNSR: Le Plan Divin est sur le point de se réaliser.Dieu ne fait rien sans avertir Ses enfants.
» le Biocontact d'octobre 2009 titre Respectons les animaux
» Mardi +18 octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: