Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE SAINT-ESPRIT ( SUITE 2 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: LE SAINT-ESPRIT ( SUITE 2 )   Mer 3 Fév 2010 - 19:12

Mardi 02 Février 2010

L’Esprit-Saint (2)

Luc 11 : 11-13

11 Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson?
12 Ou, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion?
13 Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent.


11-12 Ce récit nous enseigne aussi que Dieu ne nous trompera jamais en nous donnant une pierre alors que nous lui avons demandé du pain. A cette époque, les pains étaient plats et avaient donc la forme de galets. Dieu ne se jouera pas de nous en nous donnant quelque chose d’immangeable quand nous lui demandons de la nourriture. Si nous lui demandons du poisson, Il ne nous donnera pas un serpent, c.-à-d. quelque chose qui nous nuirait. Si nous désirons un œuf, nous ne recevrons pas un scorpion, autrement dit ce qui pourrait provoquer d’atroces douleurs.
13 Un père humain ne donnerait pas de mauvaises choses ; bien qu’il soit de nature pécheresse, il sait donner de bonnes choses à ses enfants. A combien plus forte raison notre Père céleste donnera-t-Il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent.

« Il est significatif, fait remarquer J.G. Bellet, que le don choisi par Dieu comme étant celui qui nous manque le plus, et qu’Il est prêt à nous accorder, soit le Saint-Esprit. » Au moment où Jésus prononça ces paroles, le Saint-Esprit n’avait pas encore été donné (Jean 7 : 39). Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin de prier pour que le Saint-Esprit nous soit donné puisqu’Il vient automatiquement demeurer en nous lors de notre conversion (Romains 8 :9; Ephésiens 1 : 13-14).

Mais il est juste et nécessaire que nous priions pour le Saint-Esprit d’une autre façon. Nous devrions prier que nous soyons enseignables par l’Esprit, qu’Il nous conduise par l’Esprit et qu’Il nous revête de la puissance de l’Esprit dans l’accomplissement de notre service chrétien.
Lorsque Jésus encourageait les disciples à demander le Saint-Esprit, Il faisait très probablement allusion à la puissance de l’Esprit qui les rendrait capables de vivre comme disciples d’une manière différente dans le monde, ainsi qu’Il l’avait enseigné (voir les chapitres précédents). A ce moment de leur expérience, ils devaient ressentir douloureusement qu’il leur était impossible de satisfaire, par leurs propres forces, à toutes les conditions de la vie de disciple. Ceci est tout à fait vrai. Seul le Saint-Esprit nous rend capables de mener une vie chrétienne digne de ce nom. Jésus a donc dépeint Dieu comme étant très désireux de conférer cette puissance à ceux qui la lui demanderaient.


Actes 2 : 37-39

37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous?
38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.


37 Après avoir entendu. C’est la conclusion, apportée par une démonstration convaincante. Avant que Pierre commence à parler, ils ne comprenaient pas les signes; mais maintenant il était clair pour eux qu’ils avaient rejetés et crucifiés le Seigneur. Le coeur vivement touché. Convaincus de leurs péchés, abattus de chagrin, ils croient aux affirmations de Pierre; leur foi leur a révélé leur péché d’avoir rejeté Christ. Submergés par la douleur, ils demandent: Que ferons-nous? Y a-t-il un moyen pour qu’un tel péché puisse être pardonné?

38 La réponse de Pierre fut la suivante: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés. Tout d’abord, ils devaient se repentir, reconnaître leur culpabilité, et prendre position pour Dieu et contre eux-mêmes.

Puis ils devaient être baptisés pour le (ou: en vue du) pardon de leurs péchés. A première vue, ce verset semble enseigner le salut par le baptême, et beaucoup insistent qu’il l’enseigne effectivement. Or cette interprétation se révèle impossible pour les raisons suivantes:

1. Un très grand nombre de passages du N.T., enseignent que le salut est par la foi au Seigneur Jésus-Christ (Jean 1 : 12; 3 : 16, 36; 6 : 47; Actes 16 : 31; Romains 10 :9).

Il est impossible pour un ou deux versets de contredire un témoignage aussi important.

2. Le brigand sur la croix obtint l’assurance de son salut sans passer par le baptême (Luc 23 : 43).
3. Il ne nous est jamais rapporté que le Seigneur baptisa quiconque, omission étrange si le baptême était essentiel au salut.
4. L’apôtre Paul se montra reconnaissant de n’avoir baptisé que quelques-uns parmi les Corinthiens-curieux sujets de reconnaissance si le baptême s’avérait efficace pour le salut (1Corinthiens 1 : 14-16).

Il est important de noter que seuls les Juifs étaient exhortés à se faire baptiser pour le pardon des péchés (Actes 22 : 16). Dans ce fait, nous semble-t-il, réside le secret de la compréhension de ce passage. La nation d’Israël avait crucifié le Seigneur de gloire. Le peuple juif s’était écrié: « Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! » (Matthieu 27 : 25). La responsabilité de la mort du Messie était ainsi revendiquée par le peuple d’Israël.

Maintenant, certains de ces Juifs en étaient venus à se rendre compte de leur erreur. Par la repentance, ils reconnaissaient leur péché envers Dieu. Par la foi au Seigneur Jésus comme leur Sauveur ils étaient régénérés et recevaient le pardon éternel des péchés. Par le baptême d’eau, ils se séparaient publiquement de la nation qui avait crucifié le Seigneur et s’identifiaient avec lui. Ainsi le baptême devint le signe extérieur que leur rejet de Christ (comme tous leurs autres péchés) avait été effacé. Par cet acte ils passaient du judaïsme au christianisme. Toutefois, le baptême ne les sauvait pas. Seule la foi en Christ pouvait parvenir à ce résultat. Enseigner une doctrine différente revient à enseigner un autre évangile et ainsi à encourir une malédiction (Galates 1 : 8-9).
39 Ensuite, Pierre rappelle à ses auditeurs que la promesse du Saint-Esprit est pour eux, et pour leurs enfants (le peuple juif) et pour tous ceux qui sont au loin (les païens), en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.
Le même peuple qui avait déclaré: « Son sang est sur nous et sur nos enfants » est maintenant assuré de la grâce divine pour lui et pour ses enfants dans la mesure où ils placent leur confiance dans le Seigneur.

Ce verset est souvent utilisé pour enseigner à tort que les enfants des chrétiens sont bénéficiaires des privilèges de l’alliance, ou qu’ils sont sauvés. Spurgeon répond:

L’Eglise ignore-t-elle que « ce qui est né de la chair est chair, et que ce qui est né de l’Esprit est Esprit » ? « Comment d’un être souillé sortira-t-il un homme pur ? » La naissance naturelle communique une nature déchue, mais elle ne peut communiquer la paix. Sous la Nouvelle Alliance, la Bible affirme de façon explicite que les fils de Dieu sont « nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. »
Remarquons surtout que la promesse n’est pas seulement pour vous, et pour vos enfants mais pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Elle doit être comprise comme le « quiconque » de l’invitation de l’Evangile (Jean 3 : 16).


Actes 10 : 44-46

44 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.
45 Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens.
46 Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu.


44 Le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. La parenté et les amis intimes de Corneille, aussi bien que sur lui. Actes 10 :24
Le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. Pierre lui-même laisse entendre au verset 47 que cet événement correspond à l’effusion de l’Esprit sur les premiers disciples dans Actes 2 : 1-47 C’est à juste titre qu’on a appelé cet épisode la « Pentecôte des païens ». L’acceptation de l’Évangile par les Gentils créait une situation si inédite que des formes traditionnelles auraient été totalement inadéquates ; il fallait une intervention directe de Dieu.
45 Tous les fidèles circoncis. Les Juifs qui sont venus avec Pierre. Ils étaient étonnés que le Saint-Esprit puisse descendre sur les païens. Cette onction miraculeuse fut extraordinaire, et l’objet en est clair: convaincre Pierre et ses compagnons Juifs que Dieu a accepté les païens; c’est pour la même raison que Pierre a reçu la vision. C’est ici la seule mention du Saint-Esprit venant sur des personnes non baptisées. Cette exception a été faite pour convaincre les chrétiens Juifs que des incirconcis pouvaient recevoir le baptême. Pierre devait rappeler ce fait dans le but de convaincre l’église de Jérusalem qu’il avait fait ce qui était juste. Actes 11: 2 ; 3 ; 15
Comme à la Pentecôte le Saint-Esprit est venu sur les Juifs, les païens qui recevront l’Evangile seront baptisés du Saint-Esprit. Actes 11: 15-16
46 Exalter Dieu. « Nous les entendons parler... des merveilles de Dieu. »


Romains 8 : 1

1 Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.

1 Il n’y a donc maintenant. Le "maintenant," qui serait mieux traduit par "c’est pourquoi" désigne l’argumentation du chapitre 7, qui montre qu’en Christ nous sommes délivrés du péché et du fléau de la loi. Aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. Puisque ceux qui sont en Christ sont morts avec lui, *Romains 6:1-4
Ils ont en lui satisfait la loi, et donc ne peuvent être sous la condamnation. Lui, le Sans péché, "fut fait péché pour nous," et nous, qui sommes pardonnés à travers lui, "nous sommes devenus en lui justice de Dieu" *2Corinthiens 5: 21
Cette condition bénie dépend d’une union vitale avec Christ. "Baptisés en Christ," nous devons marcher en lui, "non selon la chair, mais selon l’Esprit".
Comparer *Jean 15: 1-7 ; Ephésiens 1: 23


Romains 8 : 11

11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

11 Si l’Esprit de celui, etc. Le Saint-Esprit. Lorsqu’il est en nous, c’est un engagement que Dieu veut nous ressusciter, comme Christ est ressuscité du tombeau. Rendra aussi la vie à vos corps mortels. Bien que le corps soit condamné à la mort, "à cause du péché," la vie sera donnée à ceux qui ont l’Esprit de Dieu demeurant en eux. Nos corps mortels seront ressuscités, non pas corruptibles, mais incorruptibles.
* 1Corinthiens 15: 42-44


Romains 8 : 14

14 car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

14 Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit. Ceux qui "à travers l’Esprit font mourir les actions du corps" sont conduits par l’Esprit. *Romains 8: 13
Ils lui obéissent mieux qu’à la chair. La présence de l’Esprit qui les conduit montre qu’ils sont fils de Dieu. Comment sont-ils conduits?
(1) Ils ont livré leurs propres volontés à faire la volonté de Dieu, et cherchent à lui obéir en toutes choses.
(2) L’Esprit leur est donné pour les aider dans leur faiblesse, et avec son aide ils sont vainqueurs de la chair. *Romains 8: 26
Fils de Dieu. Nous devenons fils de Dieu quand nous sommes nés de nouveau, d’eau et d’Esprit. *Jean 3: 5
Et nous maintenons cette filiation en étant conduits par l’Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE SAINT-ESPRIT ( SUITE 2 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint-Esprit ,descends sur nous "priere"
» Péché contre le Saint Esprit
» LES NOMS DU SAINT ESPRIT
» Le Saint -Esprit glorifie Jésus
» Qui a le bon Saint-Esprit ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: