Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 30-03-2010- COMMENT EST CREE L HOMME-COMMENT IL FONCTIONNE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: 30-03-2010- COMMENT EST CREE L HOMME-COMMENT IL FONCTIONNE.   Mer 31 Mar 2010 - 12:37

Mardi 30 Mars 2010

-Comment est créé l’homme**Comment il fonctionne.

1 Théssaloniciens 5 : 23

23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!

*SALUTATIONS FINALES AUX THESSALONICIENS (5 : 23-28)
-A présent, Paul prie pour la sanctification des chrétiens. La source: le Dieu de paix. L’étendue se trouve dans l’expression tout entière, ce qui signifie « chaque partie de votre être ».
Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers. Il ne demande pas le retranchement de la nature pécheresse mais bien la sanctification qui s’étendrait à chaque partie de leur être: l’esprit, l’âme et le corps.


*LA SANCTIFICATION
IL Y A QUATRE SORTES DE SANCTIFICATION dans le N.T.
a) Celle de la pré-conversion,
b) Celle de la position,
c) Celle qui est pratique ou progressive,
d) Et la sanctification parfaite.
1- Même avant d’être sauvée, une personne est mise à part dans une position de privilège extérieur. C’est ainsi que nous lisons dans 1Corinth 7 : 14 qu’un mari incroyant est sanctifié par sa femme croyante. C’est la sanctification qui précède la conversion.
2- Chaque fois que quelqu’un naît de nouveau, sa position est celle de la sanctification en vertu de son union avec Christ. Cela signifie qu’il est mis à part du monde pour Dieu. Il en est question dans des passages tels que: Actes 26 : 18; 1Corinth 1 : 2; 1Corinth 6 : 11; 2Th 2 : 13; Hébreux 10 :10, 14.
3- Mais ensuite il y a la sanctification progressive. C’est une mise à part actuelle du croyant pour Dieu, en séparation d’avec le monde, le péché et le « moi ». C’est par ce processus qu’il est transformé peu à peu en l’image du Christ. C’est pour cette sanctification que Paul prie dans ce passage en faveur des Théssaloniciens. Cela se trouve aussi dans 1Th 4 : 3-4; 2Ti 2 : 21. Elle est effectuée par le Saint-Esprit quand nous obéissons à la Parole de Dieu (Jean 17 : 17; 2Co 3 : 18). Cette sanctification pratique est un processus qui devrait durer aussi longtemps que le croyant est sur la terre. Il n’arrivera jamais à la perfection ou à un état sans péché, mais il devrait toujours avancer vers ce but.
4- La sanctification parfaite se réfère à la condition finale du croyant au ciel. Quand il partira pour être avec le Seigneur, il sera moralement comme le Seigneur, complètement et définitivement libéré du péché (1Jean 3 : 1-3).
L’apôtre prie aussi pour la préservation des Théssaloniciens. Cette préservation comprend la personne entière: l’esprit, l’âme et le corps.
Remarquez l’ordre. L’homme dit toujours: « le corps, l’âme et l’esprit ». Dieu dit toujours: l’esprit, l’âme et le corps. Dans la création originelle, l’esprit était de première importance, le corps de dernière. Le péché a renversé l’ordre ; l’homme vit pour le corps et néglige l’esprit. En priant les uns pour les autres, il nous faudrait suivre l’ordre biblique et placer le bien-être spirituel avant les besoins physiques.
Il est clair, par ce verset et d’autres, que nous sommes des êtres tripartites. Notre esprit est la part de notre être qui nous permet d’avoir la communion avec Dieu. Notre âme ressent nos émotions, nos désirs, nos affections et nos tendances naturelles (Jean 12 : 27). Notre corps est la maison habitée par notre personne (2Co 5 : 1).
Nos trois parties ont toutes besoin d’être conservées entières, c.-à-d. complètes et saines.

Un commentateur a suggéré les moyens suivants servant à leur conservation:
L’esprit doit repousser:
1°) tout ce qui pourrait le souiller (2Co 7 : 1).
2°) tout ce qui pourrait empêcher le témoignage du Saint-Esprit dans la relation des saints avec Dieu (Ro 8.16).
3°) tout ce qui pourrait entraver l’adoration que Dieu demande (Jean 4 : 23; Php 3 : 3).
L’âme doit refuser:
1°) les mauvaises pensées (Matthieu 15 : 18-19; Eph 2 : 3).
2°) les appétits de la chair qui font la guerre à l’âme (1Pi 2 : 11).
3°) les luttes et les disputes (Hébreux 12 : 15).
Le corps doit être préservé:
1°) de toute souillure (1Th 4 : 3-Cool.
2°) de tout usage avilissant (Ro 6 : 19).

Certains nient que les perdus aient un esprit. Peut-être parce que les perdus sont spirituellement morts (Eph 2 : 1). Cependant, le fait qu’ils soient spirituellement morts ne signifie pas qu’ils n’ont pas d’esprit. Cela signifie qu’ils sont morts en ce qui concerne la communion avec Dieu. Leur esprit peut être tout à fait éveillé, par exemple en ce qui concerne leur contact avec le monde occulte ; mais ils sont morts envers Dieu.
Voici un avertissement de Lenski:
Beaucoup se satisfont d’un christianisme partiel ; certaines parties de leur vie sont restées mondaines. Les admonestations apostoliques aiguillonnent constamment tous les recoins de notre nature afin qu’aucun n’échappe à la purification.
Dans la suite de sa prière, Paul désire que la sanctification et la conservation (ou préservation) s’étendent tellement à toutes les parties de leur personnalité que les croyants soient irréprochables lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! Cela semble être une allusion au tribunal de Christ qui suit l’enlèvement. A cette occasion, la vie, le service et le témoignage du chrétien seront passé en revue, et il sera récompensé ou subira une perte.


Genèse 1 : 26
26 Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

26-28 L’homme a été le dernier des êtres créés: C’est à la fois un honneur et une faveur qui lui ont été faits. L’homme a été toutefois créé le même jour que les animaux. Son corps a été tiré de la terre, tout comme pour eux. Tant que l’être humain est en vie, il habite dans le même environnement terrestre que l’animal. Dieu nous interdit de nous conduire de la même manière que les bêtes, sous prétexte que nous avons un corps sujet aux mêmes instincts et aux mêmes penchants! L’homme a été créé pour être une créature différente des autres. La chair et l’esprit, les cieux et la terre sont présents en même temps devant le Créateur.
Dieu dit: "Faisons l’homme". L’homme, quand il fut créé, était destiné à glorifier le Père, le Fils et le Saint Esprit. Nous sommes baptisés en Son Nom, nous ne pouvons demeurer sur terre que par Lui. (Il n’y a que l’âme de l’homme qui ne peut rechercher l’image de Dieu). Au début, l’homme a été créé juste, Ecclésiaste 7: 29.
Ecclésiaste 7:29
Seulement, voici ce que j’ai trouvé, c’est que Dieu a fait les hommes droits; mais ils ont cherché beaucoup de détours.

Son intelligence a su discerner clairement les préceptes divins; il n’a commis aucune erreur ni faute dans la connaissance des Préceptes divins; il a consenti immédiatement, en toutes choses, à suivre la volonté de Dieu. Ses pensées n’étaient pas détournées, et il ne s’est pas dirigé vers de mauvaises passions. Ses pensées ont été tout de suite polarisées vers les meilleurs sujets. Nos premiers parents étaient ainsi, dans un état de sainteté, heureux, ayant l’image de Dieu en eux. Mais maintenant, combien cet aspect de Dieu, aux yeux de sa créature, est défiguré! Que le seigneur inonde nos âmes de Sa grâce!


Psaume 42 : 6-12

6 Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.
7 Mon âme est abattue au dedans de moi: Aussi c’est à toi que je pense, depuis le pays du Jourdain, Depuis l’Hermon, depuis la montagne de Mitsear.
8 Un flot appelle un autre flot au bruit de tes ondées; Toutes tes vagues et tous tes flots passent sur moi.
9 Le jour, l’Eternel m’accordait sa grâce; La nuit, je chantais ses louanges, J’adressais une prière au Dieu de ma vie.
10 Je dis à Dieu, mon rocher: Pourquoi m’oublies-tu? Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, Sous l’oppression de l’ennemi?
11 Mes os se brisent quand mes persécuteurs m’outragent, En me disant sans cesse: Où est ton Dieu?
12 Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi? Espère en Dieu, car je le louerai encore; Il est mon salut et mon Dieu.


6-11 Un moyen d’oublier nos différentes misères est de rester en communion avec le Dieu de miséricorde. David vit toutes les épreuves amenées par la colère de Dieu et cela l’a découragé. Mais si un ennui survient rapidement, à la suite d’un autre, si tout semble concourir à notre ruine, rappelons-nous que tout cela est envoyé et supervisé par le Seigneur. David considère la faveur divine comme la fontaine de bonté à laquelle il aspire. Nous devons espérer et prier au nom du Seigneur Jésus. Un seul mot de Sa part peut calmer n’importe quelle tempête, peut transformer l’obscurité la plus sombre en une lumière radieuse, peut tourner la plus amère des complaintes en une prière joyeuse. Notre espérance de la miséricorde divine doit stimuler notre prière à ce sujet. A la longue, la foi vaincra l’ennemi, elle encouragera l’homme pieux à avoir confiance dans le nom du Seigneur, et à se tenir lui-même près de son Dieu. Le psalmiste ajoute à la fin: "et mon Dieu"; cette pensée le rend capable de triompher de ses peines et de toutes ses craintes. Si nous sommes au bénéfice de Sa miséricorde, de Sa vérité, de Sa puissance, de Son refuge, n’ayons jamais cette pensée, qu’Il puisse nous oublier, Lui, le Dieu de notre vie, le Rocher de notre Salut. L’auteur s’efforce de réagir contre le découragement: Sa foi et son espérance ont enfin obtenu la victoire. Apprenons à contrôler tous nos doutes et nos craintes incrédules. Appliquons la promesse premièrement à nous-mêmes puis, implorons le Seigneur dans la prière.

6 Cette rétrospective nostalgique est tout de suite mise en question par un jaillissement irrésistible de sa foi ; le psalmiste invite son âme triste non seulement à se confier en Dieu, mais encore à espérer activement en sa délivrance.
7-12 Découragement et espoir
7 La seconde strophe prend, du refrain, le terme abattre. Il est significatif de son honnêteté envers Dieu et du caractère sensible du Dieu à qui il parle ; persuadé qu’un esprit abattu est inutile (verset 6), il confesse aussitôt que sa foi lui demande de vivre à un niveau supérieur. Le psalmiste nous fait connaître maintenant qu’il est dans l’extrême nord là où l’Hermon couvert de neige regarde, à ses pieds, l’eau du Jourdain. Il ne nous dit pas comment il y est venu, mais la profonde tristesse de son poème suggère qu’il faisait partie de l’une des nombreuses colonnes de captifs qu’emmenaient les rois envahisseurs.
8 Le grondement des chutes d’eau au moment de la fonte des neiges de l’Hermon semblait répondre à la profondeur de son propre chagrin ; mais, au même moment, sa foi se raffermit : s’il se sent battu par la tempête, les vagues sont celles de Dieu. Il est toujours soutenu par une main souveraine.
9 Le verset ne se relie pas facilement au verset 8. À cause du sens flexible des temps en hébreu, nous pouvons le traduire au présent : dans ce cas le psalmiste témoigne du soulagement que lui procura le sentiment de la toute-puissance de Dieu qu’il vient de proclamer. Si nous traduisons ce verset au futur, le psalmiste affirme alors sa certitude que Dieu le rendra capable de triompher au sein des orages. Enfin les verbes pouvaient être au passé continu (« avais l’habitude de ») ; cela introduirait la triste question du verset 10, associée à une plainte provoquée par une douleur physique intense (verset 11) lorsqu’il affronte ses adversaires sarcastiques.
10-11 Cependant, ce n’est pas pour rien qu’il appelle Dieu son rocher, l’immuable dans sa force fidèle, le refuge certain (Ps 94: 22), celui dont la grâce surabonde (Ex 17 : 5-6).
12 C’est ainsi que la triste prière devient une exhortation à la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
30-03-2010- COMMENT EST CREE L HOMME-COMMENT IL FONCTIONNE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Help] Comment charger une pierre et comment l'utiliser ?
» Comment reconnaître un homme sérieux ou une femme sérieuse?
» Comment se passe un voyage spatial ?
» Comment pratiquer Zazen?
» voulez vous savoir comment les gens vous voient ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: