Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE FEU DU SAINT-ESPRIT, LA MARQUE DE L EVANGILE 29/12/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: LE FEU DU SAINT-ESPRIT, LA MARQUE DE L EVANGILE 29/12/09   Mer 30 Déc 2009 - 15:03

Mardi 29 Décembre 2009

Vidéo : N°5
Le feu du Saint-Esprit, la marque de l’évangile.

Actes 2 : 3

3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux.

3 Le phénomène visible consistait en des langues semblables à des langues de feu [...] séparées les unes des autres, et qui se posèrent sur chacun des disciples. Il ne s’agissait pas de langues de feu, mais de langues semblables à des langues de feu.

Il ne faut pas confondre ce phénomène avec le baptême de feu. Même si le baptême de l’Esprit et le baptême de feu sont mentionnés ensemble (Mattieu 3 : 11-12; Luc 3 : 16-17), ils constituent deux événements séparés et distincts. Le premier est un baptême de bénédiction, le second de jugement. Le premier concerna les croyants, le second concernera les incroyants. Par le premier, les croyants reçurent une personne et une puissance, et l’Eglise fut formée. Par le second, les incroyants seront consumés.
Quand Jean-Baptiste s’adressait à un groupe composé à la fois de croyants et d’incroyants (repentants et non-repentants, Matthieu 3 : 6- 7), il affirmait que Christ les baptiserait à la fois du Saint-Esprit et de feu (Matthieu 3 : 11). En revanche, quand il s’adressait uniquement à ceux qui étaient vraiment repentants (Marc 1 : 5), il déclarait que Christ les baptiserait du Saint-Esprit (Marc 1 : Cool.
Quelle est donc la signification dans Actes 2 : 3, des langues, semblables à des langues de feu [...] séparées les unes des autres ? Les langues se réfèrent sans aucun doute au langage et selon toute vraisemblance au don miraculeux de parler d’autres langues que les apôtres allaient recevoir à ce moment-là. Le feu peut se rapporter au Saint-Esprit comme source de ce don, mais il peut aussi représenter la prédication enflammée, hardie, et enthousiaste qui allait suivre.
L’idée de paroles enthousiastes paraît convenir parfaitement, car l’enthousiasme est normal dans une vie remplie de l’Esprit, et le témoignage en découle inévitablement.


Jean 14 : 16-17

16 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,
17 l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.


16 Le mot traduit par prier, et utilisé ici par notre Seigneur, est différent de celui utilisé pour décrire une requête adressée à un supérieur: il exprime un souhait adressé à un égal. Le Seigneur priait le Père d’envoyer un autre Consolateur. Le mot « consolateur » (paraklètos) désigne quelqu’un appelé à se tenir aux côtés d’un autre afin de l’aider. Ce mot est aussi traduit par « avocat » (1Jean 2 : 1). Le Seigneur Jésus est notre Avocat ou notre Soutien, et le Saint-Esprit est un autre Consolateur, pas un autre d’un genre différent mais un autre de la même nature. Le Saint-Esprit demeurera avec les croyants éternellement. Dans l’A.T., le Saint-Esprit vint sur les hommes à divers moments, mais souvent les quitta. A l’avenir Il viendrait pour demeurer avec eux éternellement.
17 Le Saint-Esprit est appelé l’Esprit de vérité parce que son enseignement est vrai et qu’Il glorifie Christ qui est la Vérité. Le monde ne peut recevoir le Saint-Esprit car il ne peut le voir. Les incrédules exigent de voir avant de croire-bien qu’ils croient à l’existence du vent et de l’électricité sans les voir. Les inconvertis ne connaissent ni ne comprennent le Saint-Esprit: Il peut les convaincre de péché, et pourtant ils ignorent qu’Il en est le révélateur. En revanche, les disciples connaissaient le Saint-Esprit, car ils l’avaient vu œuvrer dans leur vie et au travers de celle du Seigneur Jésus.
Il demeure avec vous, et Il sera en vous. Avant la Pentecôte, le Saint-Esprit vint sur les hommes et demeura avec eux. Depuis la Pentecôte, quand quelqu’un croit au Seigneur Jésus, le Saint-Esprit vient habiter dans sa vie éternellement. La prière de David: « Ne me retire pas ton Esprit saint » (Psaumes 51 : 13) ne serait pas appropriée aujourd’hui. Le Saint-Esprit ne peut jamais se retirer du croyant, alors qu’Il peut être attristé, ou étouffé, ou opposé.


Jean 16 : 8

8 Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement:

8 Il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement. Ce sont là trois points qui concernent vraiment le monde. Le Saint-Esprit pourra accomplir son oeuvre à travers de nombreux moyens. Si nous voulons en comprendre les méthodes, nous devons nous tourner vers l’accomplissement des prédictions qui sont rapportées dans les Actes des Apôtres. Dans les Actes, le Saint-Esprit est venu sur les onze apôtres, et ils ont parlé "selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer," en "recevant le don du Saint-Esprit". Actes 2: 4, 38
Les paroles qu’ils prononçaient étaient celles du Saint esprit. Dans le récit de ce qui a été dit par la bouche de Pierre, nous trouvons que l’Esprit a convaincu
(1) de péché, puisque ceux qui ont entendu ont rejeté le Seigneur hors de la vie et de la gloire;
(2) de justice, puisqu’il était démontré par les manifestations de cet instant, que Dieu avait élevé à sa droite le Seigneur qu’eux mêmes avaient condamné;
(3) de jugement, dans ce qu’ils furent assurés de "la colère à venir" et avertis de se "sauver de cette génération perverse". Matthieu 3: 7 ; Luc 3: 7 ; 1Thesalonissiens 1:10 ; Actes 2: 40


Actes 2 : 37-39

37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous?
38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.


37 Après avoir entendu. C’est la conclusion, apportée par une démonstration convaincante. Avant que Pierre commence à parler, ils ne comprenaient pas les signes; mais maintenant il était clair pour eux qu’ils avaient rejetés et crucifiés le Seigneur. Le coeur vivement touché. Convaincus de leurs péchés, abattus de chagrin, ils croient aux affirmations de Pierre; leur foi leur a révélé leur péché d’avoir rejeté Christ. Submergés par la douleur, ils demandent: Que ferons-nous? Y a-t-il un moyen pour qu’un tel péché puisse être pardonné?
38 Repentez-vous . . . que chacun soit baptisé. Pour la première fois les termes du pardon sous la Nouvelle Alliance, et la Grande Mission sont donnés; et ceci une fois pour toutes, et toujours les mêmes. Ceux qui sont condamnés, qui ont le coeur brisé, des pécheurs contrits, doivent croire que Jésus est le Christ, se repentir, et être baptisés. "Se repentir" n’est pas un simple regret, ou même beaucoup de peine et de chagrin, mais c’est un changement de but. Le changement interne avec la résolution de servir le Seigneur. Le terme Grec [metanoeo], traduit par "se repentir" est un changement de l’esprit. L’acte d’obéissance dans le baptême est une expression extérieure aussi bien de la foi que de la repentance. Au nom de Jésus Christ. Sur la base de ce nom. En soumission à l’autorité de Jésus Christ. Pour le pardon de vos péchés. Ainsi, en respectant les conditions qui viennent d’être exposées, ils recevront le pardon pour leurs péchés. Nul ne peut recevoir le pardon sans la foi et la repentance, ni sans une soumission totale à la volonté de Christ. "Eis (pour) dénote l’objet du baptême, qui est le pardon de la culpabilité, survenue dans l’état d’avant la metanoia (la repentance)." Le don du Saint-Esprit. Promis comme un consolateur à tous ceux qui obéissent à Christ, mais que "le monde ne peut recevoir". Jean 14: 17
39 Car la promesse. Du pardon, et le don de l’Esprit. Pour vous. Même pour ceux qui ont rejeté le Seigneur. Pour vos enfants. Les enfants qui viendront après vous. Pour ceux qui sont au loin Les Gentils. Cette référence aux païens est montrée dans la suite de la phrase. En aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Pierre parle comme l’Esprit lui donne de s’exprimer, et ne comprenait peut-être pas ses propres paroles.


1 Jean 2 : 27

27 Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés.

27 L’onction que vous avez reçue. Voir ; 1 Jean 2: 20
Il est parlé de cette onction parce qu’elle leur fournit un moyen de se préserver des faux docteurs et des séducteurs. Le passage ne nous enseigne pas une révélation continue, ou que nous allons être conduits par une lumière intérieure, mais que Dieu nous a donné le moyen de connaître les hommes qui disent la vérité. Vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne. Il existe une autre source de connaissance, de façon que vous n’ayez pas besoin de l’aide de ces enseignants qui sont dans l’opposition. Comme son onction vous enseigne toutes choses. Le Saint Esprit vous a été donné. La promesse de Christ était que l’Esprit "vous conduira dans toute la vérité". Jean 16: 13
Le Saint-Esprit fut donc imparti aux apôtres, et, à travers eux, les dons spirituels furent impartis dans l’Eglise primitive. Parmi ces dons, figurent la sagesse, la connaissance, le discernement des esprits. Ces dons ont été particulièrement nécessaires jusqu’à ce que le NT soit disponible pour guider l’Eglise. 1Corinthiens 13: 8
Maintenant nous avons la parole de Dieu, que le Saint-Esprit nous a donné, et la présence de l’Esprit nous aide à la comprendre. La parole et l’onction continuent à nous enseigner toutes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE FEU DU SAINT-ESPRIT, LA MARQUE DE L EVANGILE 29/12/09
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NEUVAINE AU SAINT- ESPRIT
» Saint-Esprit ,descends sur nous "priere"
» Péché contre le Saint Esprit
» LES NOMS DU SAINT ESPRIT
» Le Saint -Esprit glorifie Jésus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: