Psaumes 37:4

Sujets chrétiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MARDI 13 JANVIER 2009 GENESE ( SUITE 8 ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guidobarbarossa



Nombre de messages : 204
Age : 69
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: MARDI 13 JANVIER 2009 GENESE ( SUITE 8 ).   Mer 14 Jan 2009 - 18:06

Mardi 13 Janvier 2009

La Genèse (suite Cool.

Genèse 39 : 1-6

1 On fit descendre Joseph en Egypte; et Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes, Egyptien, l’acheta des Ismaélites qui l’y avaient fait descendre.
2 L’Eternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna; il habitait dans la maison de son maître, l’Egyptien.
3 Son maître vit que l’Eternel était avec lui, et que l’Eternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait.
4 Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l’employa à son service, l’établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu’il possédait.
5 Dès que Potiphar l’eut établi sur sa maison et sur tout ce qu’il possédait, l’Eternel bénit la maison de l’Egyptien, à cause de Joseph; et la bénédiction de l’Eternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs.
6 Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n’avait avec lui d’autre soin que celui de prendre sa nourriture. Or, Joseph était beau de taille et beau de figure.


Joseph, l’esclave préféré de Potiphar. (1-6)

1-6 Nos ennemis peuvent nous dépouiller de nos distinctions et de nos ornements; la Sagesse et la Grâce, par contre, ne peuvent pas nous être ôtées. Ces mêmes ennemis peuvent également nous séparer de nos amis, de nos parents et de notre pays, mais ils ne peuvent nous séparer de la présence du Seigneur. Ils peuvent nous isoler des bénédictions extérieures, nous voler notre liberté, et nous confiner dans les prisons, mais ils ne peuvent nous priver de la communion avec Dieu et du trône de la grâce, ils ne peuvent nous séparer des bénédictions du salut. Joseph a été béni, merveilleusement béni, même dans la maison où il séjournait, en tant qu’esclave. La présence de Dieu parmi nous, fait prospérer toutes nos entreprises. Les hommes pieux sont les bénédictions de l’endroit où ils habitent; il en est ainsi pour les domestiques qui vivent sous le regard du Seigneur, même s’ils sont peu considérés. La prospérité du méchant servira de toute façon la cause de l’homme pieux. Dans ce texte, cette famille "du monde" a été bénie par la présence d’un pieux domestique chez elle.

Romains 8 : 28

28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

28 Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’ aiment, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Cela ne nous paraît pas toujours évident ! Parfois, quand nous sommes en proie à la souffrance telle qu’une tragédie, un deuil, le découragement ou la frustration, nous nous demandons quel bien peut en résulter. Mais le verset suivant donne la réponse: tout ce que Dieu permet dans notre vie est destiné à nous rendre semblable à l’image de son Fils. Quand nous le comprenons, nous cessons d’adresser à Dieu des « pourquoi ? ». Notre vie n’est pas contrôlée par des forces impersonnelles comme le hasard, la chance ou la fatalité, mais par notre Seigneur merveilleux et personnel qui est « trop aimant pour se montrer cruel et trop sage pour se tromper ».

Jacques 1 : 2-4

2 Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,
3 sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.
4 Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.


2 Il y a souvent tout ensemble épreuve et tentation: le croyant se trouve alors dans une situation dangereuse, que Dieu lui assigne cependant pour son bien. D’après les indices que nous fournit notre épître même, les tentations diverses, auxquelles les lecteurs étaient exposés provenaient soit de leur dispersion, {Jas 1:1} soit des persécutions et des vexations qu’ils avaient à endurer de la part de Juifs influents hostiles à l’Evangile, soit de leur pauvreté, {Jas 1:9} soit de l’oppression que de mauvais riches faisaient peser sur eux, {Jas 2:6,7 5:4-8} soit de toute autre cause, car il est arbitraire de limiter la portée de ce terme.
En tous temps la vie des chrétiens est plus ou moins remplie de ces épreuves et de ces tentations: aussi l’exhortation de l’apôtre est-elle d’une application universelle. Mais, aux yeux de la raison humaine, quel paradoxe que cette exhortation: regarder ces souffrances comme une pure joie (ne procurant que de la joie, et non: la joie parfaite, suprême)!
Une communion intime et vivante avec le Sauveur peut seule nous l’expliquer; c’est en suivant Jésus que ses disciples apprennent à se réjouir de tout ce qui les détache du monde et d’eux-mêmes, pour leur donner toujours plus de ressemblance avec leur Maître. Ils seraient affligés s’ils avaient ici-bas une position différente de la sienne, car ils savent bien que pour parvenir là où est leur Seigneur, ils doivent prendre le chemin qu’il a suivi lui-même. {Mt 5:11,12 Ac 4:23 5:41}
3 Jacques parle d’ épreuve de votre foi. Il compare la foi à un métal précieux qui est mis à l’épreuve par le divin chimiste (Dieu) afin d’en vérifier l’authenticité. Ce métal est soumis aux feux de la persécution, de la maladie, des souffrances ou de l’affliction. Nous ne pourrions jamais devenir endurants en l’absence de ces épreuves. Même les hommes du monde prennent conscience que les difficultés renforcent le caractère.
Charles Kettering, illustre industriel, dit un jour:
« Les problèmes constituent le prix du progrès. Ne m’apportez que des problèmes. Les bonnes nouvelles me rendent vulnérable. »
4 Jacques ne se limite pas à la pensée d’une simple épreuve isolée. La résistance active doit se poursuivre sans cesse. Le résultat total est personnel : grâce à leur fermeté, les croyants éprouvés seront finalement parfaits et accomplis. Parfaits suggère une maturité en contraste avec une précédente faiblesse ; accomplis implique une plénitude et une libération de toute tache possible, sans que manque aucune vertu chrétienne ; mais les deux mots doivent être considérés ensemble. Notez que Jacques anticipe par rapport à ce qu’il dira en 2.14 : la foi doit « œuvrer » (cf. Ga 5:6). Faillir est le mot clé auquel se rattachera la section suivante. (Dans l’original, le même mot grec : leipo est employé au verset 4 pour faillir (faillir en rien) et au verset 5 pour « ... manquer de sagesse » ; note du traducteur).


Romains 5 : 3-5

3 Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance,
4 la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance.
5 Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint–Esprit qui nous a été donné.


3 La quatrième bénédiction qui découle de la justification consiste à nous glorifier dans les afflictions, non pas certes dans les désagréments qu’elles entraînent sur le moment mais dans leurs conséquences finales (voir #Heb 12.11). L’un des paradoxes formidables de la vie chrétienne est la coexistence de la joie et de l’affliction: le contraire de la joie est le péché et non la souffrance. L’un des dérivés de l’affliction est la persévérance ou l’endurance. Nous ne pourrions jamais développer la persévérance si notre vie était exempte de problèmes.
4 Paul poursuit en montrant que la persévérance forge la victoire dans l’épreuve. Quand Dieu nous voit supporter nos épreuves et s’attendre à ce qu’Il accomplisse son dessein par leur moyen, Il nous accorde le sceau de son approbation: à ses yeux nous avons été testés et approuvés. Ce fait nous remplit d’ espérance. Nous savons que Dieu oeuvre dans notre vie, dans le but de former notre caractère. Aussi sommes-nous confiants qu’Il achèvera l’oeuvre commencée en nous (Php 1.6).
5 L’espérance ne trompe pas. Si nous découvrons, après avoir espéré quelque chose, que nous ne pourrons jamais l’obtenir, notre espérance est déçue. Mais l’espérance de notre salut ne sera jamais déçue, car nous ne découvrirons jamais que nous avons mal placé notre confiance. Comment pouvons-nous en être certains ? Parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos coeurs. L’amour de Dieu pourrait signifier soit notre amour pour Dieu, soit son amour pour nous. La deuxième signification est ici la bonne, car les v. 6-20 rapportent plusieurs preuves convaincantes de l’amour de Dieu pour nous. Le Saint-Esprit, qui nous a été donné à l’instant où nous avons cru, inonde notre coeur de ces expressions de l’amour éternel de Dieu, et par elles nous avons l’assurance qu’Il nous fera parvenir en toute sécurité jusqu’au ciel. Après avoir reçu l’Esprit, vous ressentirez l’amour de Dieu pour vous. Il ne s’agit nullement d’un vague sentiment mystique de l’existence de « Quelqu’un là-haut » qui s’occupe du sort de l’humanité, mais de la conviction profonde qu’un Dieu personnel vous aime individuellement.


Matthieu 5 : 38-48

38 Vous avez appris qu’il a été dit: oeil pour oeil, et dent pour dent.
39 Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente–lui aussi l’autre.
40 Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse–lui encore ton manteau.
41 Si quelqu’un te force à faire un mille, fais–en deux avec lui.
42 Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.
43 Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.
44 Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,
45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
46 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez–vous? Les publicains aussi n’agissent–ils pas de même?
47 Et si vous saluez seulement vos frères, que faites–vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent–ils pas de même?
48 Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.


La loi de la revanche. (38-42)

38-42 L’instruction très claire est de souffrir de la blessure qui peut nous être apportée, par égard pour la paix, en remettant nos inquiétudes à la garde du Seigneur. Et le résumé de tout cela est que les chrétiens doivent éviter les disputes et les luttes. Si quelqu’un dit que la chair et le sang ne peuvent pas supporter un tel affront, qu’il se souvienne que cette chair et ce sang n’hériteront pas du royaume de Dieu; et ceux qui agissent avec des bons principes auront plus de paix et de consolation.

La loi de l’amour expliquée. (43-48)

43-48 Les enseignants juifs entendaient par "prochain" seulement ceux qui étaient de leur propre pays, de leur nation, et de leur religion, et ils se plaisaient à les considérer comme leurs amis. Le Seigneur Jésus nous enseigne que nous devons manifester une vraie gentillesse à tous ceux que nous pouvons, spécialement envers leurs âmes. Nous devons prier pour eux. Pendant que beaucoup rendront le bien pour le bien, nous devons rendre le bien pour le mal; et ceci est un bien plus noble principe que celui par lequel la plupart des hommes agissent. Les autres saluent leurs frères, et étreignent ceux qui sont de leur propre partie, qui suivent leurs voies et leurs opinions, mais nous ne devons pas emprisonner ainsi notre marque d’affection. Il est du devoir des chrétiens de désirer, de viser, et de tendre à la perfection dans la grâce et la sainteté. Et en cela nous devons nous attacher à nous conformer nous-mêmes à l’exemple de notre Père céleste, 1Pe 1:15,16. Il est certainement plus demandé aux partisans de Christ que des autres; mais il sera certainement plus trouvé en eux que dans les autres. Prions Dieu de nous permettre de prouver que nous sommes ses enfants.

Matthieu 18 : 21-22

21 Alors Pierre s’approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai–je à mon frère, lorsqu’il péchera contre moi? Sera–ce jusqu’à sept fois?
22 Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à septante fois sept fois.


21 Alors Pierre s’approcha de lui. Le Seigneur vient de parler du devoir de rechercher la réconciliation avec ceux qui nous ont fait du tort, et il semble qu’il y ait eu un doute dans l’esprit de Pierre sur le nombre de fois que ce principe peut être appliqué. Mt 18:15-17
Combien de fois? Il était établi par les Rabbis Juifs que le pardon devait être apporté à celui qui confessait sa faute, mais que ceci était limité à trois répétitions de l’offense. Pierre avait dans l’idée que la règle du Sauveur insistait sur une plus grande patience.
22 Jusqu’à soixante-dix fois sept fois. Ce qui veut dire qu’il n’y a aucune limite, si le pardon est demandé dans un esprit de sincère pénitence. Par référence à Luc, on peut voir la condition de pardon. Lu 17: 4
Il faut que l’offenseur confesse sa repentance. Nous devons pardonner aux hommes leurs péchés, dans la même condition que Dieu pardonne les nôtres, et il ne pardonne pas à l’impénitent. Notre miséricorde doit être aussi illimitée que celle de Dieu.


Galates 6 : 7

7 Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.

7 Ne vous y trompez pas. Les hommes pensent souvent que l’on peut se moquer de Dieu. La loi immuable du royaume spirituel montre que c’est une interdiction. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Cette loi n’est pas seulement valable pour le monde végétal, mais elle s’applique aussi à nos corps et nos esprits. L’habitude est seulement une illustration de cette loi. Le delirium tremens d’un côté, et la pureté d’un saint d’un certain âge de l’autre, sont le résultat de l’action de cette loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MARDI 13 JANVIER 2009 GENESE ( SUITE 8 ).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A
» Semaine du 12 au 18 janvier 2009
» INTERVIEW DU Dr DIETER BROERS (BIOPHYSICIEN) DU 1er JANVIER 2009 Rayonnement électromagnétique du Soleil
» 2009: Le 14/01 - Photo ovni prise le mercredi 14 Janvier.
» Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psaumes 37:4 :: EGLISE D'HAINE-ST-PIERRE :: Sujets des messages de l'église d'Haine-St-Pierre-
Sauter vers: